Israël : la Cour suprême a statué que l’adultère est légitime

Actualités, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : la Cour suprême a statué que l’adultère est légitime

Le rabbin Yaakov Yakir, du programme Torat HaMedina de la Yeshiva de Beit Orot, a publié une étude selon laquelle, sous la présidence du juge de la Cour suprême Aharon Barak, l'État a reconnu l'adultère comme un lien non moins légitime que le mariage.

Cela signifie que si, par exemple, une femme mariée entretient une relation conjugale avec un homme, lui-même marié à une autre femme, l'homme peut attaquer la femme en alléguant qu’elle s’est engagée envers lui dans le cadre de leur relation, ou vice versa.

"Il y a deux familles ici", a-t-il expliqué. «Nous affirmons dans l'étude que la famille repose sur un engagement mutuel entre un homme et une femme. Une loyauté qui crée l'unité et construit ainsi la famille.  Il y a ici un engagement dans deux familles, que la situation créé par l'adultère attaque.

Rabbi Yaakov Yakir

Rabbi Yaakov Yakir

Dans les années 1960, a expliqué le Rabbin Yakir,  la Cour Suprême avait refusé de discuter de tels cas et s'était fondée sur la Loi sur les contrats, estimant que l'accord entre deux personnes responsables d’adultère était immoral et illégal. Cependant, comme il a été dit, le juge Barak a changé cette approche, soutenant que le mariage n'oblige pas vraiment le couple à être loyal.

Le rabbin Yakir a déclaré que la manière de rectifier la déformation actuelle n'est pas compliquée et que l'article 30 de la loi sur les contrats devrait être modifié de manière à déterminer que l'adultère est contraire à la politique publique, et qu’il est illégal et immoral et qu’il est interdit de le promouvoir. Selon lui, le programme «State Theory» est en contact avec un certain nombre de législateurs pour promouvoir cette initiative.

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi