Israël : la Cour menace de fermer le bâtiment du Waqf sur le mont du Temple

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : la Cour menace de fermer le bâtiment du Waqf sur le mont du Temple

Le tribunal de première instance de Jérusalem a décidé lundi qu'une ordonnance de fermeture du bâtiment du Waqf sur le mont du Temple devrait être émise.

Ce sera le cas si le Waqf ne répond pas à une requête déposée par la police israélienne et le bureau du Procureur de l’État dans un délai d’une semaine. Il s’agit de la structure de Bab a-Rahma sur le mont du Temple, censée servir le Conseil israélo-jordanien créé dans le but de torpiller le plan de paix et dont l’existence a été révélée à Israël Hayom.

Le bâtiment, adjacent à la Porte de la Miséricorde, a été ouvert par le Waqf il y a environ trois semaines, après avoir été fermé pendant 16 ans sous ordre de la police israélienne. La demande de l'État indique que "la fermeture des bureaux est nécessaire car il existe une preuve administrative solide que les bureaux du Waqf ont été utilisés par le Hamas et en tant que point de contact pour l'organisation terroriste sur le mont du Temple".

Un fonctionnaire du Waqf jordanien hurlant et harcelant des Juifs sur le mont du Temple

Un fonctionnaire du Waqf jordanien hurlant et harcelant des Juifs sur le mont du Temple

Il a également été signalé que, vers février 2017, le Waqf avait été informé de l'intention de la police de restreindre l'utilisation des bureaux en question. Le Waqf a soulevé une objection à l'encontre de l'ordonnance, faisant valoir que cela empêchait la rénovation du bâtiment et nuisait donc à la sensibilité de tous les musulmans, et que l'utilisation du site était nécessaire à des fins éducatives.

Le commissaire a ensuite examiné les plaintes et décidé qu'elles devraient être rejetées, notamment parce que les responsables de la sécurité avaient estimé que le retrait de l'ordonnance entraînerait un regain d'activité du Hamas. Il a également été signalé que, par le passé, des tentatives avaient été faites pour ouvrir les bureaux et empêcher les activités terroristes, mais elles n’avaient pas abouti. À la fin de l'expiration de l'ordonnance, des informations de sécurité et de renseignement ont été rassemblées à nouveau, ce qui a révélé des informations à jour indiquant que le Hamas poursuivait ses efforts pour agir dans la région.

"Par conséquent", indique la requête, et avant l'expiration de l'ordonnance du commissaire de police, la demande d'injonction temporaire a été déposée en août 2017, dans l'attente d'une décision dans cette procédure. "Toutefois, aucun représentant du Waqf n'a comparu devant le tribunal.

Au cours des dernières semaines, la tension autour de cette zone sensible a augmenté. Les messages israéliens qui ont été transmis à la Jordanie ont également été ignorés. Un haut responsable du bureau d'Abu Mazen a déclaré à Israel Hayom, hier, qu '"Israël joue avec le feu sur le mont du Temple. Al-Aqsa est une ligne rouge."

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi