Israël: mariés depuis plus de 50 ans, ils renouvellent leur vœux

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: mariés depuis plus de 50 ans, ils renouvellent leur voeux

Ces couples réunis dans une atmosphère particulièrement festive ont affecté tout le monde avec leur excitation. Après tout, ce n'est pas tous les jours que 18 couples se marient en même temps, surtout quand l'âge moyen des mariés est de plus de 80 ans.

Dans le cadre d'une conférence sur l'épuisement des droits des survivants de l'Holocauste, le Service des personnes âgées de la municipalité de Holon a décidé d'aller plus loin et d'offrir à tous les survivants mariés depuis plus de 50 ans une cérémonie de renouvellement des vœux.

Dix-huit couples ont accepté l'offre, y compris deux couples d'immigrants russes qui ont enfin pu se marier religieusement. Les hommes portaient des costumes de fête, les femmes sont apparues en robe de mariée, et les élèves du lycée de Naamat Holon se sont chargés des photographies, des coiffures et du maquillage des mariées.

Deux des survivants de l'Holocauste, Rachel et Eliezer Greenfeld, sont mariés depuis 72 ans. Ils sont tous deux nés dans la ville polonaise de Lodz.

Après la Seconde Guerre mondiale, Lodz a été transformé en un kibboutz d'entraînement et d'organisation en prévision d’Aliyah Bet - le nom donné à l'immigration clandestine des Juifs en Terre d'Israël pendant la période du mandat britannique entre 1934 et 1948 - et Eliezer a été nommé trésorier .

Lorsque Rachel lui a fait une visite surprise sur son lieu de travail, il a annoncé à tout le monde: «Voici Rachel, ma fiancée. Nous allons nous marier. "

"Nous étions des gosses, nous avions 20 ans», se souvient Rachel. " Après Auschwitz, je suis retournée à Lodz et j'ai pensé que j'allais rencontrer quelqu'un de ma famille là-bas. Je n'ai plus vu personne, mais je l'ai rencontré lui, avec une de mes amies. Il m'a demandé s'il pouvait me raccompagner chez moi, et il marche à mes côtés depuis 72 ans maintenant".

Le premier mariage a eu lieu à Lodz. «Il y avait environ 50 personnes, et c’était considéré beaucoup à l'époque», explique Eliezer. "Nous nous préparions à une immigration illégale en Israël, donc tout a été fait en hâte. Nous avons enlevé la bibliothèque pour avoir une chambre pour notre nuit de noces, et nous avons réalisé que la chambre était très petite. Mais au moins, le lit s'intégrait ", conclut-il malicieusement.

Jenny et Bernard Ursu

Jenny et Bernard Ursu

"Nous n'avions rien", ajoute Rachel. "Je n'avais même pas de voile. Il y avait beaucoup de moustiques en Pologne, alors nos amis ont enlevé la moustiquaire et l'ont placé sur moi en lieu et place de voile. Nous étions très jeunes et dynamiques. Nous croyions que la vie serait bonne, malgré tout ce que nous avions traversé. Je n'avais plus de famille et il m'a dit: «Ne t'inquiète pas. Je suis ta mère, ton père et tes frères et sœurs. « C'est comme ça que cela a été et c'est toujours comme ça aujourd’hui ».

Si vous vous mariiez aujourd'hui, auriez-vous un mariage plus luxueux?

"Le choix serait le même", répond Eliezer fermement. "Plus ou moins de nourriture, peu importe. Du moment que nous sommes ensemble, le reste n'a pas d'importance."

Mais tout le monde n'a pas eu un mariage modeste la première fois. Jenny et Bernard Ursu se sont mariés à la Grande Synagogue de Bucarest il y a 60 ans.

«C'était un grand mariage magnifique avec de nombreux invités», se souvient Bernard, aujourd’hui âgé de 88 ans. "Nous avons même été mariés par le grand rabbin de Bucarest, le Dr. Beck."

«J'ai eu un très beau mariage», dit fièrement Jenny, âgée de 85 ans. «C'était un peu différent des autres, car il y avait deux paires de garçons et de filles portant des paniers de fleurs, qu'ils distribuaient à chaque femme qui entrait. J’avais cousu non seulement ma propre robe de mariée, mais aussi les robes de toutes mes proches. "

Avez-vous bu de l'alcool au mariage?

"Nous avons bu du vin roumain", a ri Bernard, "mais nous ne n’étions pas vraiment saouls."

"Vous devriez savoir que nous n'avons pas mangé de porc au mariage", s'interrompt Jenny. "A cette époque, dans la Roumanie communiste, tout le monde était pauvre, sauf le gouvernement, donc chaque invité de mariage payait pour ce qu'il mangeait au restaurant.

"Les cadeaux? Je n'ai reçu aucun cadeau de mariage", ajoute-t-elle. "Bien, sauf un des parents de Bernard. Mais peu importe, ne parlons pas de ça".

Vous avez entretenu une relation amoureuse pendant 60 ans et vous renouvelez aujourd’hui vos vœux? Comment est-ce possible?

"La colère et l'animosité sont toujours demeurés à l'extérieur de la chambre", explique Bernard. Et Jenny d’ajouter, non sans un sourire: "La cuisine est sous mon contrôle exclusif. Il n'ose même pas ouvrir le frigo tout seul".

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi