Israël/ Coronavirus : Bat-Yam retour à des restrictions et augmentation des sanctions

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Bat-Yam retour à des restrictions et augmentation des sanctions

Fermeture des plages à certaines heures et interdiction de se rassembler.

De nouvelles restrictions ont été approuvées, hier soir, jeudi, suite à l'augmentation de la morbidité à Bat Yam.

Les plages seront accessibles tôt le matin et l'après-midi à partir de 17 heures.  Pas plus de 10 personnes rassemblées dans un même lieu.

Le maire de Bat Yam, Zvika Brut, a formulé des restrictions suite à l'augmentation de la morbidité de la ville ces dernières semaines.
La municipalité a déclaré que le nouveau plan était "destiné à arrêter la propagation du coronavirus dans la ville, mais en même temps, permettre de poursuivre le retour à la normale". Le plan a été largement adopté par le ministère de la Santé et a été approuvé par le gouvernement aux côtés de restrictions dans d'autres régions du pays comme Arara et Ashdod.

Selon les grandes lignes, aucune fermeture ne sera imposée à la ville, mais des limites de points seront imposées pour réduire l'incidence de l'infection.

Par exemple, le ministère de la Santé recommanderait de réduire les séjours à la plage pendant une semaine, conformément au modèle américain actuellement en place aux États-Unis - et d'interdire les plages de 10 h à 17 h. Baignade sur les plages sera possible tôt le matin ou après cinq heures de l'après-midi.

Dans le même temps, les congrégations de plus de 10 personnes seront interdites pendant une semaine, y compris les synagogues qui ne peuvent pas être ouvertes, mais permettront des réunions de prière dans des espaces ouverts pouvant accueillir jusqu'à 20 personnes.

Dans le même temps, la possibilité d'établir des complexes de tests sera étudiée afin d'augmenter le taux de tests corona pour les résidents de Bat Yam.

Une autre étape consisterait à poursuivre l'application massive par la municipalité et la police contre les contrevenants aux directives, notamment l'imposition d'amendes systématiques à tous les contrevenants dans les rues de Bat-Yam.

Le plan en question devrait être approuvé par le gouvernement ce soir et ne prendra effet qu'après la décision du gouvernement.

Lors d'une évaluation cet après-midi avec des représentants du ministère de la Santé et du NSC, dirigée par le PDG du bureau, le Dr Hezi Levy, Brut le maire de Bat-Yam a cherché à envoyer des policiers supplémentaires pour aider à appliquer les nouvelles procédures.

Selon lui "Nous sommes déterminés à faire de Bat Yam une ville verte à faible morbidité comme nous l'avons fait au début de l'épidémie. Le schéma que j'ai formulé est raisonnable et permet de maintenir la vie des résidents, sans affecter de manière significative la routine de la vie dans notre ville qui est l'une des plus grandes villes en termes de nombre d'habitants. "

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi