Israël : baisse du nombre de femmes travaillant dans le high-tech

Actualités, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : baisse du nombre de femmes travaillant dans le high-tech

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, le monde du high-tech israélien offre une image alarmante : en 2016, une baisse de 10% du nombre de femmes employées dans le domaine du hich-tech a été constatée et les salaires de celles qui y travaillent ont chuté de 3% alors que ceux de leurs homologues masculins ont grimpé de 14%. Que se passe-t-il ?

Le rêve de travailler dans le high-tech a détrôné depuis longtemps celui de devenir médecin ou avocat mais il semblerait que pour les femmes, cette aspiration diminue. D’après les données de la société "Jobinfo", il s’avère que l’an dernier, un nombre moins important de femmes travaillait dans le high-tech en Israël et leurs salaires avaient diminué.

Baisse du nombre de femmes travaillant dans le high-tech

Baisse du nombre de femmes travaillant dans le high-tech

Les données publiées à l'occasion de la Journée internationale de la femme montrent que, durant l’année 2016, une baisse de 10% du nombre de femmes employées dans la haute technologie a été constatée. Cette même année, les salaires des femmes ont diminué de 3%, tandis que les salaires des hommes ont augmenté de 14%.

« Nous ne ressentons pas qu’il existe une différence dans les salaires, au contraire », a déclaré Sheli Hod Moyal, entrepreneur high-tech. « Dans toutes les entreprises, dans le monde entier, les salaires augmentent à la lumière des nombreux investissements réalisés dans le high-tech israélien ces dernières années ».

"Avec cela", précise Sheli Hod Moyal, « d’un point de vue social, nous sommes effectivement arrivés à un stade où il n’y a pas de discrimination consciente envers les femmes. Cependant, du point de vue inconscient, il y a encore du chemin à parcourir. Cela devrait se refléter dans la façon dont nous produisons plus d'emplois pour les femmes qui veulent être mères, et dans les moyens mis en place pour produire un environnement de travail qui leur permettrait d’intègrer des postes clés ".

Source : mako.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi