Israël: Aviad Moshe l'homme qui a tenté d'assassiner sa femme devant leur fils

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Aviad Moshe

Aviad Moshe est l'homme de Mitzpe Ramon qui a tenté d'assassiner sa femme Shira Isakov

Après une bataille judiciaire, le tribunal a autorisé la publication de l'identité de l'homme qui a agressé sa femme avec un couteau et un rouleau à pâtisserie la veille des fêtes devant leur fils âgé de 18 mois.

Aviad Moshe, 45 ans, a récemment demandé au tribunal de ne pas publier son identité: la famille de son épouse a refusé «il l'a massacrée devant leur fils âgé de 18 mois » • La cagnotte  mise en place pour sa femme a déjà récolté plus d'un million de shekels

Le tribunal a autorisé aujourd'hui (mardi) la publication du nom de l'homme qui a tenté d'assassiner sa femme le soir de Rosh Hachana à Mitzpe Ramon - Aviad Moshe, 45 ans.

Sur les réseaux sociaux le débat a été houleux de savoir si oui ou non la publication de son identité était nécessaire.
Le suspect a lui même expliqué: "Cela va ruiner une carrière et une réputation de 45 ans, donnez-moi une chance".

Lors de l'audience d'aujourd'hui, l'avocat de la défense de Moshe a affirmé qu '"il ne voulait pas publier son nom afin de protéger son fils".

Mais les réactions sur  réseaux sociaux ont vivement critiqué le juge George Amorai, qui a approuvé la demande de Moshe de ne pas publier son nom.

Le président de Naamat, Hagit Peer, a déclaré: "Il est triste que ce ne soit qu'après le tollé public et l'appel de la police qu'un tribunal ait autorisé la publication des détails du suspect. Le message que  transmet au public le juge George Amorai est, qu'il est plus soucieux de la réputation des criminels que de la vie leur victime. C'est bien que la décision ait été annulée. "

Contrairement à la décision du juge, de nombreux civils, ainsi qu'un certain nombre de journalistes et de médias, ont partagé et révélé le nom du suspect de la tentative meurtre. Comme indiqué aujourd'hui, le juge Ariel Vago a autorisé la publication du nom et a déclaré: "Accepte les appels et révoque l'ordonnance." L'épouse de Moshe, Shira, a autorisé la publication de son nom quelques jours après l'incident, dans le but de sensibiliser le public à l'incident choquant.

Lors de l'audience qui a eu lieu vendredi dernier, les représentants de Shira ont cherché à permettre la divulgation du nom de Moshe, afin que les victimes de violences domestiques  rassemblent leur courage et osent porter plainte ".

Moshe, pour sa part, a affirmé qu'il était opposé à la révélation de son nom et de son identité, expliquant: "Parce qu'il est facile de ruiner une carrière et une réputation de 45 ans. Ce n'est pas le moment pour le moment, mes parents sont âgés et je n'ai pas besoin de cela en plus ." Il a ajouté que «l'instinct de vengeance de sa famille est quelque chose de compréhensible».
Le résumé de l'audience se lisait comme suit: «Entre autres choses, l'intimé a évoqué la possibilité de préjudice à ses parents et à son fils mineur"

Ofer Izkov, le frère de Shira, 32 ans, a écrit la semaine dernière un article sur Facebook dans lequel il décrivait les actes horribles du mari de sa sœur.

"Mon ex-beau-frère a tenté d'assassiner ma petite sœur tout en tenant leur petit garçon d'un an et demi sur ses genoux", a écrit Izkov dans le post. «Il l'a attaquée très cruellement avec un rouleau à pâtisserie et un couteau de cuisine. Il lui a écrasé la mâchoire et lui a cassé toutes ses dents, puis il a commencé à la massacrer comme dans un  film d'horreur."

Izkov a également lancé un message important qui encourage les femmes victimes de violence à s'exprimer et a appelé le public à venir à une manifestation contre la violence à l'égard des femmes: "Ce sont précisément les hommes qui doivent se lever et manifester"

L'homme qui a tenté d'assassiner sa femme devant leur fils en Israël

Aviad Moshe l'homme qui a tenté d'assassiner sa femme devant leur fils de un an en israel

 

Il y a quelques jours, une cagnotte a été lancée sur le site de giveback, qui a été baptisé "Ramener le sourire à Shira. Le projet visait à récolter 360 000 shekels dans le but de "restaurer le visage de Shira", de se reconstruire avec son fils en bas âge, après l'attaque horrible». À ce jour, la cagnotte a permis de collecter plus d'un million de shekels, donnés par un peu plus de 9 000 personnes.

L'avocat Ben Maoz, représentant Shira Isakov, a déclaré à la fin de l'audience: «Je suis venu ici aujourd'hui pour m'assurer que justice soit rendue pour Shira, pour m'assurer que la figure monstrueuse du suspect soit exposée au public.

J'ai été surpris par la demande du suspect d'interdire la publication au nom de l'intérêt supérieur de l'enfant, le même enfant qui a erré dans le sang de sa mère à cause des actions de son père, le suspect. Nous saluons la décision prise  selon laquelle le tribunal ne peut pas servir de refuge et de cachette à ceux qui ont tenté d'assassiner . "

Dans une interview , Maoz a dit que ce matin il avait rendu visite à sa cliente et lui avait dit que le peuple d'Israël la soutenait.
"Il y a un long processus de réhabilitation qui l'attend. Je n'ai aucun doute sur la gravité des actes." Avant que le nom de Moshe ne soit autorisé à être publié, Ben Maoz a déclaré:
«Shira sent que le tribunal l'a abandonnée, elle a accepté de révéler ses détails et son visage - elle n'a rien à cacher. "son visage et le visage du monstre qui l'a attaquée devraient également être exposés."

Concernant le projet de mobilisation de masse mis en place pour Shira, il a déclaré: "Les fonds sont destinés à réhabiliter leur vie, toute la famille a été blessée mentalement. Tout l'incident s'est déroulé devant leur fils d'un an et de dix mois. Un père assassine sa femme devant leur fils"

.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

 

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi