Après un mois de chasse, Israël arrête l'auteur de l'attentat de Givat Assaf

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Après un mois de chasse, Israël arrête l'auteur de l'attentat de Givat Assaf

Les forces de sécurité ont arrêté un Palestinien soupçonné d'avoir tué deux soldats des FDI à l'extérieur de la localité juive de Givat Assaf en Judée-Samarie le mois dernier, ont déclaré mardi matin les services de sécurité intérieure israéliens du Shin Bet.

Asam Barghouti a été arrêté dans le cadre d'une opération conjointe menée par les FDI, la police israélienne et Shin Bet dans le village d'Abu Shukheidim en Judée-Samarie, au nord de Ramallah, au domicile d'un de ses associés, a déclaré l'agence.

Barghouti a été transféré au quartier général du Shin Bet pour un interrogatoire complémentaire.

Selon le Shin Bet, il avait planifié des attaques supplémentaires contre des cibles israéliennes et a été retrouvé avec un fusil Kalachnikov, de grandes quantités de munitions et du matériel de vision nocturne.

Asam Barghouti  est accusé d’avoir assassiné le sergent Yuval Mor Yossef, 19 ans et le caporal Yossef Cohen, 20 ans, lors de l'attaque à la jonction Givat Assaf le 13 décembre. Deux autres Israéliens ont été blessés, une résidente de Beit El et un autre soldat des FDI, Netanel Felber, qui est toujours dans un état critique.

Il a mené l'attaque quelques jours seulement après avoir perpétré un attentat par balle dans la colonie d'Ofra avec son frère Salah Barghouti. Ils ont tiré sur sept Israéliens, juste au nord de Givat Assaf. Un nouveau-né, qui a été mis au monde prématurément à la suite de l'attaque, est mort trois jours plus tard.

Salah Barghouti a été tué lors de sa tentative d'arrestation le 11 décembre.

Le Shin Bet a confirmé mardi qu'Asam Barghouti avait également participé à l'attaque d'Ofra avec son frère.

Le caporal Yosef Cohen (à gauche) et le sergent Yuval Mor Yosef (à droite) identifiés par l'armée comme étant les soldats tués lors d'une fusillade le 13 décembre 2018.

Le caporal Yosef Cohen (à gauche) et le sergent Yuval Mor Yosef (à droite) identifiés par l'armée comme étant les soldats tués lors de la fusillade le 13 décembre 2018.

"L'arrestation par l'Agence de sécurité israélienne et les soldats de l’unité Yamam a été le point culminant d'un effort de renseignement qui a commencé immédiatement après l'attaque, au cours duquel le Shin Bet et les FDI ont utilisé leurs capacités de renseignement, opérationnelles et technologiques pour localiser le terroriste ", a déclaré le Shin Bet dans sa déclaration, ajoutant que des dizaines de collaborateurs et agents du Hamas ont été arrêtés.

"Nous savions pertinemment que nous allions attraper Azaam Barghouti et l'arrêter ", a déclaré le commandant N. de l'unité Yamam, ajoutant que " la coopération de l'unité Yamam avec diverses forces de sécurité, dont le Service général de sécurité, apporte des succès opérationnels impressionnants et continuera à garantir qu'aucun petit truand n'échappera au long bras du Yamam ".

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a félicité les forces de sécurité pour le succès de cette opération.

"Je félicite le Shin Bet, les FDI et l’unité Yamam pour la capture du terroriste qui a perpétré l'attentat de Givat Assaf et qui a pris part à l'attentat à Ofra ", a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Nous attraperons tous ceux qui font du mal à nos citoyens, et l'État d'Israël les traînera en justice ", a ajouté Netanyahou.

C'est un cas classique où l’on ne peut que regretter que la peine de mort pour les terroristes n'ait pas été instituée ", a déclaré Avigdor Liberman, président de Yisrael Beitenu, dans une déclaration, notant que c'est son parti qui a présenté et soutenu la législation, que les membres du Likoud et les chefs de coalition ont " torpillé ".

La ministre de la Culture Miri Regev a également fait l'éloge des forces de sécurité.

"L'État d'Israël prouve à chaque fois qu'il n'aura de cesse d'atteindre tous les terroristes et de les neutraliser ", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Nos ennemis sauront que tous ceux qui nous veulent du mal seront surveillés par nos forces de sécurité."

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi