Israël : une architecte devient maire de ‘Haifa

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Einat Kalish Rotem

Après l’annonce du retrait de la course du candidat à la mairie, David Etzioni, et son soutien à Einat Kalish Rotem, de nombreux habitants de la ville ont commencé à compter à rebours le nombre de jours qui restaient au maire sortant, Yona Yahav.

Einat Kalish-Rotem a été élue par une large majorité et a évincé Yonah Yahav de la direction de la ville après 15 ans de service. David Etzioni sera nommé maire suppléant.

Yona Yahav a déclaré en réponse aux résultats des élections: "Je respecte la volonté des électeurs. J'ai eu l'honneur de diriger Haïfa pendant plus de 15 ans et de le faire pour les habitants et la ville. J'espère que les dirigeants nouvellement élus seront en mesure de gérer et de diriger la ville dans l'intérêt des habitants, et je leur souhaite du succès. "

Le maire sortant, Yona Yahav

Le maire sortant, Yona Yahav

Einat Kalish-Rotem, qui a un bureau d'architecture indépendant qui s'occupe de planification urbaine et régionale, est née et a grandi à Haïfa. Elle a étudié à l’école de l’Alliance, a fait son service militaire dans l’armée de l’air. Elle a obtenu son diplôme avec mention (1995) et une maîtrise en design urbain (summa cum laude) (2001) à la faculté d'architecture et d'urbanisme du Technion à Haïfa. Elle a terminé son doctorat en 2007 à l’ETH University de Zurich, en Suisse, où elle s’est spécialisée dans la planification de l’espace public.

Pendant de nombreuses années, elle a enseigné au Technion et à l’Université de Tel-Aviv. Elle a reçu de nombreuses récompenses, notamment une distinction gouvernementale du ministère de la Protection de l'environnement (2007).

Lors des élections en cours, Mme Kalish a obtenu le soutien du président du parti travailliste, Avi Gabbay, mais ce soutien au parti était partiel, car la plupart des membres du parti travailliste ont soutenu le secrétaire général du parti dans la ville, Savyon, également candidat aux postes de maire et du conseil. Le double soutien du parti travailliste à Kalish et à Savyon a entraîné son rejet par le Comité des élections du district de Haïfa et, après que le tribunal de district eut rejeté sa demande, il demanda à la Haute Cour de justice de l'approuver.

Le fait qu'Einat Kalish Rotem soit inconnue de nombreux résidents d'Haïfa découle de l'attitude de la presse locale dans la ville, qui, selon elle, la couvrait injustement et avait veillé à ce que sa condamnation devant le tribunal de première instance de Hadera soit récurrente pour des infractions de planification et de construction.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi