Israël : six matériaux d'emballage étonnants qui réduisent les déchets alimentaires et la pollution

Actualités, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : six matériaux d'emballage étonnants qui réduisent les déchets alimentaires et la pollution

La prochaine fois que vous pèlerez une orange, prenez un moment pour inspecter son emballage naturel intelligent. Des couches biodégradables protègent le fruit des meurtrissures, des insectes et des agents pathogènes.

Deux mères israéliennes se sont inspirées de cet exemple pour mettre au point des solutions d'emballage souple respectueuses de l'environnement qui sont maintenant utilisées dans de nombreux secteurs. Et ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres de l'ingéniosité israélienne qui a su relever d'importants défis modernes en matière d'emballage.

"Les nouvelles solutions d'emballage en Israël proviennent principalement de notre secteur très développé des technologies agricoles ", explique Sahar Yazdanpour, directeur de la technologie alimentaire à l'Institut israélien des exportations. "Nous avons de solides communautés d'entrepreneurs, d'académiciens et de chercheurs dans le domaine de l'agro-technologie. Ensemble, nous contribuons à porter ce secteur de l’emballage intelligent à un niveau supérieur dans le monde.»

Il ne fait aucun doute que c'est important. Aujourd'hui, les emballages d'aliments et de boissons représentent les deux tiers des déchets plastiques dans le monde.

Jetons un coup d'œil à quelques-unes des meilleures solutions proposées par Israël.

  1. Tipa Emballage durable

Daphna Nissenbaum et Tal Neuman ont fondé Tipa en 2010 dans le but de créer des emballages souples compostables. Et tandis que les emballages rigides sont en partie recyclables, les emballages souples (comme pour le café, les snacks et les barres de céréales) sont faits de matériaux mélangés qui sont difficiles à séparer et à recycler.

"Les emballages en plastique devraient se comporter comme des emballages naturels, comme une peau d'orange. Lorsqu'elles sont jetées, 100 % des écorces d'orange retourne à la nature ", explique Merav Koren, vice-président du marketing chez Tipa.

"La vision de Tipa est de faire en sorte que les emballages souples contiennent la même matière organique en fin de vie, tout en offrant aux consommateurs et aux marques la même durabilité, la même transparence et la même durée de conservation qu'ils attendent des plastiques traditionnels.

Sachets de céréales et légumineuses à EkoPlaza en Hollande, emballés dans le matériau biodégradable israélien Tipa.

Sachets de céréales et légumineuses à EkoPlaza en Hollande, emballés dans le matériau biodégradable israélien Tipa.

Les polymères compostables brevetés et primés de Tipa sont utilisés par les fabricants, principalement en Europe, pour créer des films d'emballage, des emballages, des sachets et des sacs. Chez le détaillant néerlandais EkoPlaza, le matériau Tipa est utilisé pour 30 à 40 % des produits.

"L'industrie du vêtement est très intéressée par nos sacs à vêtements pour l'expédition ", ajoute Koren. "Nous faisons affaire avec Stella McCartney et 10 autres marques. De plus en plus d'entreprises s'intéressent à nos offres. Nous sommes vraiment experts dans la compréhension du cycle complet d'une approche totalement nouvelle du plastique."

  1. StePac et Tadbik

Ces deux innovateurs israéliens dans le domaine de l'emballage ont développé conjointement Xgo FreshLid, un film refermable "sous atmosphère modifiée" de nouvelle génération, pour prolonger la durée de conservation des cerises fraîches à plus de 35 jours, de la ferme à la table.

Le matériau, présenté au salon Asia Fruit Logistica à Hong Kong en septembre dernier, réduit également les déchets. La couche supérieure de FreshLid peut être décollée et rattachée à plusieurs reprises pour que le consommateur puisse profiter de la technologie après l’achat des cerises.

Dans le cadre d'une étude pilote, l'exportateur chilien de cerises Frusan a expédié plusieurs conteneurs réfrigérés de cerises dans des barquettes FreshLid scellées à des détaillants en Chine à l’occasion du nouvel an chinois. Le succès de ce projet pilote a suscité un intérêt accru pour l'utilisation du film par Frusan et d'autres emballeurs de cerises au Chili et au Pérou.

StePac a récemment introduit les emballages Xflow et Xtend pour les myrtilles afin de réduire la main-d'œuvre, les déchets et les dépenses des exportateurs péruviens et chiliens et d'améliorer l'apparence des fruits.

Xflow réduit la quantité de plastique utilisée jusqu'à 40% et est également testé pour les oignons de printemps et les haricots verts afin d'améliorer la circulation de l'air pour une plus longue durée de conservation. Le matériau à base de polyamide Xtend garantit que les myrtilles arrivent sur des marchés éloignés sans perdre le " velouté " protecteur cireux que les consommateurs veulent voir.

  1. Valentis Nanotech

La cellulose nanocristalline (CNC), fabriquée à partir de cellulose disponible en abondance, principal élément constitutif du règne végétal, est considérée comme un "matériau miracle".

Il a encore plus de potentiel lorsqu'il est combiné avec des nanoparticules de différents types de matériaux. Cependant, la stabilisation de ces nanoparticules est difficile.

"Chez Valentis, nous revendiquons la capacité unique de combiner le CNC et n'importe quel type de nanoparticules sur la base d'une invention des professeurs Yossi Paltiel et Oded Shoseyov de l'Université hébraïque ", a déclaré Zvika Weiss, PDG.

"Dans la nature, ces matériaux ont tendance à retrouver leur forme originale, mais les chercheurs ont trouvé un moyen de les enfermer entre des couches de cellulose nanocristalline. Nous disposons ainsi d'une vaste plate-forme de nouveaux matériaux qui peuvent être fabriqués sur mesure à des fins différentes en fonction de la nanoparticule, du rapport et de la quantité ", explique M. Weiss.

Valentis dispose d'une licence exclusive de Yissum, la société de transfert de technologie de l'université, pour combiner des nanoparticules avec des CNC et n'importe quelle technologie de revêtement afin d'augmenter la résistance, le blocage UV et les propriétés antibactériennes des emballages.

L'entreprise, fondée en 2013 dans l'incubateur Trendlines, a récemment réuni 2 millions de dollars pour établir un laboratoire à Ra'anana et continuer à tirer parti des résultats de projets pilotes réussis avec des partenaires stratégiques.

"Des dizaines d'acteurs mondiaux de premier plan s'intéressent à notre technologie d'emballage alimentaire ainsi qu'aux tuyaux, aux matériaux de construction, à l'électronique, aux appareils électroménagers et à d'autres matériaux ", explique M. Weiss.

  1. Melodea

Autre produit dérivé du laboratoire d'Oded Shoseyov de l'Université hébraïque, Melodea a développé des technologies uniques permettant de produire des revêtements personnalisés pour emballages en gel transparent biodégradables, extrêmement solides et résistant à l’oxygène.

Fabriqué à partir de sources renouvelables peu coûteuses, contrairement à l'aluminium et à d'autres matériaux actuellement utilisés comme barrières anti-oxygène pour les emballages, le gel Melodea a attiré l'attention des principaux fabricants de carton.

L'entreprise basée à Rehovot a conclu des accords avec deux géants de l'industrie : Le groupe suédois Holmen, son premier investisseur, ainsi que le brésilien Klabin.

Le gel Melodea

Le gel Melodea

"Nous passons maintenant à l'étape industrielle pour produire des centaines de tonnes de notre matériau dans des usines de démonstration en Suède et en Israël ", a déclaré Shaul Lapidot, cofondateur et PDG de Melodea.

Selon lui, la technologie de l'entreprise s'intègre facilement dans les usines de pâte à papier où la matière première du papier est transformée et réduit considérablement les coûts et l'impact environnemental des usines.

Les gels Melodea peuvent également être appliqués sur des emballages souples pour prolonger la durée de conservation de produits tels que le lait, les jus, les concentrés, les noix, le café et tout aliment contenant de l'huile.

Alors que le marché du carton est important, celui de l'emballage souple l’est encore plus, de l'ordre de plusieurs milliards de dollars. Lapidot a déclaré que l'entreprise "négocie des accords avec des partenaires importants dans ce domaine".

Melodea a levé 10 millions de dollars et emploie 15 personnes à temps plein et cinq à temps partiel. "Nous sommes une toute petite entreprise dans un petit pays, mais nous apportons des connaissances hors normes à des acteurs stratégiques dans le domaine du carton", commente M. Lapidot.

  1. Active Pak

Active Pak utilise un procédé automatisé breveté pour imprégner les matériaux d'emballage thermoplastiques d'huiles essentielles antimicrobiennes qui sont ensuite infusées dans l'emballage de manière contrôlée pour prolonger la durée de conservation des aliments, des parfums et des pesticides.

Aujourd'hui commercialisé par l'entreprise nationale de transfert de technologie SN2E (Startup Nation Enterprise) à Césarée, Active Pak utilise un nanocomposé polymère hybride inventé par le professeur Amos Ophir, directeur général du Israel Plastics and Rubber Center du Shenkar College of Engineering.

"Active Pak remplace les antimicrobiens à base chimique par un composé naturel, à un coût similaire, voire inférieur. Il ne s'agit pas d'améliorer les performances, mais d'utiliser des matériaux non toxiques ", explique Ophir à ISRAEL21c. "Nous envisageons de l'utiliser pour l'emballage post-récolte et dans les systèmes d'irrigation."

Le système Active Pak peut s'intégrer de façon transparente aux processus de fabrication et d'emballage existants sans modification de l'usine ou de la chaîne d'approvisionnement.

  1. NanoPack

Le Technion-Israel Institute of Technology à Haïfa dirige NanoPack, un consortium de 18 instituts de recherche et d’industrie à travers l'Europe, qui bénéficie d'une subvention de 7,7 millions d'euros de la Commission européenne Horizon 2020 pour développer des solutions de conditionnement alimentaire antimicrobiennes à base de nanomatériaux naturels.

Le professeur Ester Segal, coordinatrice de NanoPack, a déclaré que le projet de trois ans lancé en 2017 " améliorera la sécurité alimentaire des consommateurs en inhibant de manière significative la croissance des microbes d'origine alimentaire, ce qui permettra de prévenir les épidémies et la détérioration précoce des aliments ".

NanoPack était l'un des quatre finalistes dans la catégorie « Efficacité des ressources » du Packaging Europe Sustainability Awards 2018. Les juges ont noté que les nouveaux films d'emballage en cours de développement pourraient prolonger la durée de conservation des denrées périssables jusqu'à 25 %.

Un projet NanoPack au laboratoire de Segal rapporte des résultats prometteurs d'une huile essentielle appelée carvacrol, que l'on trouve dans des herbes telles que l'origan, le thym et la marjolaine, qui conserve sa fonction antimicrobienne naturelle lorsqu'elle est incorporée dans des films plastiques.

Source : Israel21C

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi