Israël : l'Agence Juive va financer la maternité de substitution pour ses employés homosexuels

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : l'Agence Juive va financer la maternité de substitution pour ses employés homosexuels

L'Agence juive pour Israël va devenir la première organisation publique à fournir une aide financière aux employés homosexuels à la recherche de services de maternité de substitution à l'étranger, une mesure conçue pour aider à faire face aux coûts élevés d'un tel processus que l'État ne permet pas aux couples homosexuels.

L'initiative a été menée par le président de l'exécutif de l'Agence juive, Isaac Herzog, qui cherche à reconnaître le droit de chaque employé à réaliser son rêve de fonder une famille, indépendamment de son identité sexuelle, de son orientation sexuelle ou de son statut matrimonial.

L'an dernier, le gouvernement a élargi l'aide financière pour les services de maternité de substitution afin d'inclure les femmes célibataires, mais les hommes célibataires et les couples homosexuels ont été exclus de façon controversée. De plus, la maternité de substitution à l'étranger n'est pas couverte par les fournisseurs d'assurance-maladie israéliens.

La décision de l'Agence juive s'applique à n'importe lequel de ses 1 250 employés, y compris environ 450 émissaires à l'étranger, qui souhaitent avoir un enfant avec l'aide d'une mère porteuse étrangère, qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme seul (e) ou d'un couple homosexuel ou hétérosexuel.

Le président de l'exécutif de l'Agence juive Isaac Herzog

Le président de l'exécutif de l'Agence juive Isaac Herzog

L'organisation accordera aux employés qui en font la demande un prêt d'un montant maximum de 40 000 NIS par employé, afin d'alléger les obstacles financiers de la maternité de substitution, et "d'exprimer le soutien de l'organisation à ce processus complexe".

Les prêts de l'Agence juive seront mis à la disposition des employés et des émissaires à des fins de procédures médicales avant la maternité de substitution, et pour le processus de maternité de substitution lui-même.

En outre, l'Agence juive a déclaré que tout enfant né d'une mère porteuse pendant que l'émissaire est en poste à l'étranger aura droit à tous les avantages normalement accordés aux enfants d'émissaire.

Les prêts seront assortis de conditions préférentielles qui sont meilleures que celles offertes par les banques commerciales, les taux d'intérêt seront moins élevés et les conditions de remboursement seront meilleures que celles des prêts ordinaires.

La maternité de substitution à l'étranger n'est pas couverte par les caisses d'assurance maladie israéliennes, et comme c’est un processus onéreux qui peut coûter des centaines de milliers de shekels, son prix peut être prohibitif sans aide financière publique.

"Nous faisons également une déclaration symbolique, car elle reflète la position égalitaire d'une grande organisation qui reconnaît le droit de chaque homme ou femme de réaliser son désir d'être parent et d'élever une famille, sans distinction de genre ou d'orientation sexuelle ", a déclaré Isaac Herzog en annonçant cette initiative. "L'Agence juive est une grande famille, et tous ses membres sont égaux."

Source : Jpost

Vos réactions

  1. ames5@walla.com'Aaron le Rachid

    Herzog, gauchiste félon, s’il y avait eu des homosexuels parmi le peuple qui a quitté l’Egypte, avec les lois de Dieu, crois-tu que Dieu leur aura permis d’entrer en terre sainte ?

    c’est à cause de gens comme toi et eux que notre peuple a reçu et reçoit des punitions, et on t’a placé à la tête de l’Agence juive !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi