Israël : 865 000 enfants israéliens vivent en dessous du seuil de la pauvreté

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
865,000  enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté,

EXPERT EN PROTECTION DE L'ENFANCE : TROP D'ENFANTS ISRAÉLIENS VIVENT DANS LA PAUVRETÉ

Sa frustration s'exprimée à la suite de la présentation au Président Reuven Rivlin du rapport statistique annuel sur les enfants en Israël.

Les enfants sont l'avenir et rien n'est plus important, mais l'Etat ne fait pas assez pour donner foi à de telles affirmations, a déclaré lundi Vered Windman, directrice du département juridique du Conseil National de l'enfant.

S'exprimant à la résidence du président, Vered Windman a déclaré que l'État n'avait pas réussi à combler les écarts sociaux et que plus de 300 000 enfants en Israël étaient en danger.

Au cours de la dernière année, a-t-elle poursuivi, il y a eu une augmentation de 50 % du nombre de cas de violence et de négligence confiés à des travailleurs sociaux.

Au cours des 19 années les budgets pour la protection de l'enfance ont été limités par la bureaucratie et diverses priorités nationales, et il n'y a jamais eu suffisamment de fonds pour les projets de protection de l'enfance qui ont toujours reçu une faible priorité, dit-elle.

Le rapport de 667 pages traite de nombreux sujets liés aux mineurs de tous âges et fait également référence aux lois adoptées à leur intention.Ce rapport est accablant.

La tragédie, dit Vered Windman, c'est que les législateurs n'ont pas la prévoyance d'adopter une loi préventive.
Ce n'est qu'après une catastrophe que la prise de conscience commence.
Elle a cité les vélos électriques comme exemple, disant qu'une loi a été promulguée concernant les limites d'âge et d'autres facteurs de sécurité seulement après que plusieurs jeunes aient été tués ou mutilés en conduisant des vélos électriques.

"Un vélo électrique n'est pas un jouet. C'est un véhicule dangereux ", affirme Windman.

Comme c'est malheureusement le cas chaque année, la proportion d'enfants vivant dans la pauvreté est très élevée. Sur les trois millions d'enfants vivant en Israël, 865,00 vivent en dessous du seuil de pauvreté, et deux enfants haredi et arabes sur trois vivent dans la pauvreté. Windman attribue cette situation aux familles généralement nombreuses dans les communautés haredi et arabe et au taux élevé de chômage des adultes dans ces communautés.

Une autre statistique troublante a révélé que les deux tiers des élèves du secondaire au cours de la dernière année ont fait l'objet de menaces, d'insultes et d'humiliations de la part d'une ou de plusieurs personnes dans le système scolaire, et 25 % des élèves du secondaire ont été humiliés, et même les boycotts d'autres personnes à l'école.

De plus, 340 000 enfants issus de milieux socioéconomiques défavorisés sont directement menacés en termes de négligence et d'abus, en particulier d'abus sexuels, dont le nombre a considérablement augmenté au cours de l'année écoulée, a déclaré Windman.

Le pire en ce qui concerne les abus sexuels, dit-elle, c'est que les enfants ne se sentent pas suffisamment en confiance dans leurs relations avec leurs parents et leurs enseignants pour leur parler de la violence , ils gardent le secret.
Elle a exhorté les parents et les éducateurs à tisser des liens plus solides avec les enfants et à leur expliquer ce qu'implique la violence sexuelle, comment essayer de l'éviter et la nécessité de dire immédiatement à un parent ou à un enseignant si et quand elle survient.

Il n'y a pas eu beaucoup de bonnes nouvelles, si ce n'est une diminution de la délinquance juvénile et une augmentation de la fréquentation scolaire dans les communautés bédouines.

M. Rivlin a déclaré que ce rapport était une référence très importante pour la formulation de la politique.

Il a également souligné que, dans les domaines où les statistiques s'étaient sensiblement améliorées, il ne fallait pas oublier que ces améliorations découlaient du travail dévoué d'hommes et de femmes qui consacrent leur vie à l'amélioration de la qualité de vie des jeunes.

Quant à l'augmentation de 50 % des plaintes adressées aux travailleurs sociaux, Rivlin attribue cette augmentation au fait que " le public a appris à porter plainte ".

Chaque année, lorsque la CCN présente son rapport statistique au président, elle accueille également un ou plusieurs élèves exemplaires du secondaire qui ont bénéficié d'un projet ou qui participent à sa réalisation. Cette fois, c'était Rotem Naaman, un lycéen de Beersheba, diplômé de l'école secondaire.

 

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi