Israël : soixante sept naissances issues de sperme de contrebande

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Enfants nés par du sperme de contrebande de terroristes incarcérés dans les prisons en Israël

Saed Muhammed Ali Salah, un prisonnier palestinien purgeant une peine de 27 ans de prison en Israël, vient de devenir père. Refusant les visites conjugales avec sa femme, Salah a dû trouver d'autres moyens .

Selon Wafa, la femme de Salah a conçu leur nouveau-né, Ayyed, avec le sperme de son époux sorti clandestinement de prison. Cette méthode est devenue un moyen de plus en plus populaire pour les hommes palestiniens incarcérés de poursuivre leur lignée.

Salah a eu deux enfants nés de la fécondation in vitro. Ayyed, âgé d'un jour, porte à 67 le nombre d'enfants palestiniens conçus avec du sperme de contrebande.

Cette technique, conçue pour aider les femmes à concevoir en utilisant un petit tube de sperme de leur mari, a été mise au point à la clinique de fertilité Razan de Naplouse, un service de l'hôpital arabe spécialisé.

Razan fournit gratuitement le service aux épouses des prisonniers. Le coût normal de l'intervention est d'environ 3 000 $.

Enfants nés par du sperme de contrebande de terroristes incarcérés dans les prisons en Israël

Enfants nés par du sperme de contrebande de terroristes incarcérés dans les prisons en Israël

 

"C'est une révolution. Tant de prisonniers ont réussi à faire passer du sperme en contrebande et à devenir pères ", a déclaré Issa Qaraqe, le ministre des Affaires pénitentiaires de l'Autorité palestinienne. "Ils s'efforcent de maintenir les familles et c'est un grand défi compte tenu de la dure réalité à l'intérieur des prisons israéliennes."

Hana Herbst, porte-parole de l'IPS, a expliqué qu'il existe un processus rigoureux pour prévenir la contrebande et a affirmé que " toute tentative de contrebande illégale est traitée par des moyens disciplinaires ou administratifs ".

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi