Israël: 500 shekel d'amende pour chipotage

Actualités, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : l'homme qui a payé sa pizza 500 shekel

Un homme originaire du nord d'Israël a déclaré la guerre à un fabriquant de pizza pour une erreur dans sa note. Aujourd'hui, il s'en mord les doigts.

A l’occasion d’une offre spéciale, Y. un résident des Kiriot (dans la région de Haïfa), a commandé une pizza familiale chez Dominos pour le prix de 27,90 shekel. Selon lui, on lui a fait payer 28 shekel, soit 10 agorot de plus. Comme il vit à proximité du restaurant Dominos, il s’est rendu en personne pour acheter sa pizza. Comme d’autres clients venus acheter sur place, il a payé par carte bancaire et a été effaré de constater qu’il avait été facturé de la somme de 28 shekel au lieu des 27,90 promis.

« Au lieu de nous rendre 10 agorot, ils nous ont compté 28 shekel », dit-il. En agissant ainsi, la société gagne beaucoup d’argent ». Refusant de déclarer forfait, Y. s’est rendu au tribunal pour les petits litiges et a porté plainte contre Dominos.

Une pizza à prix d'or

Une pizza à prix d'or

Dominos a argué que les arguments de Y. étaient trop généraux, qu’il n’avait pas de preuve comme une date précise ou un ticket de caisse et qu’il ne s’était pas donné la peine d'appeler des témoins en son nom pour prouver ses paroles. La société Dominos a également noté qu'il s'agissait d'une erreur innocente, que sa plainte était futile et ne nécessitait aucune compensation.

Le greffier en chef, Nadim Murni a noté que dans le cadre de sa plainte, Y n'avait pas apporté de preuves ou de témoins à l'appui de sa version. Il a ajouté avoir le sentiment qu'il utilisait cette procédure judiciaire à des fins mauvaises, pour recevoir de l’argent de la société.

Selon lui, Y., comme chaque client, se devait de vérifier la monnaie reçue du restaurant ou dans le cas présent le reçu de carte bleue,  immédiatement après la transaction. Cependant, ce n’est que plus tard qu’il a examiné son reçu et comme le montant du préjudice se monte à 10 agorot, cela ne signifie pas que le réseau a enfreint la loi sur la protection des consommateurs.

En résumé,  Murni a rejeté la plainte de Y. et l'a forcé à payer les frais de justice pour un montant net de… 500 NIS.

Source : mako.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi