Israël: 200 000 tonnes de produits agricoles perdus à cause de la criminalité agricole

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
200 000  tonnes de produits agricoles perdues à cause de la criminalité agricole

200 000  tonnes de produits agricoles ont été détruite en 2019

Les données de la nouvelle organisation Hashomer montrent que le secteur agricole manque de 16 000 travailleurs actifs.

Plus de 200000 tonnes de produits agricoles ont été jetés en 2019 et n'ont pas pu être récoltées en raison d'une pénurie de quelque 16000 travailleurs.

En outre, 70% des agriculteurs ont fait face à des affaires de criminalité agricole cette année, 64% des agriculteurs disent que la criminalité agricole est une menace majeure pour les agriculteurs et l'agriculture en Israël.

Un agriculteur sur 5 souffre également d'un certain nombre d'incidents de criminalité agricole par mois.
Les dommages causés par la criminalité agricole en 2019 sont estimés à 25 millions de shekels. Dans le même temps, dans l'État d'Israël, il ne reste que 18 000 agriculteurs et leur nombre continue de diminuer.

Cette année, la nouvelle organisation hashomer des terrains agricoles en proie à la criminalité  a reçu un nombre record de demandes de la part d'agriculteurs mais qui elle pu aider que 450 agriculteurs.

L'aide comprends la garde et l'exploitation avec un bénévole et d'une équipe de terrain sur les exploitations.

Environ 2 300 volontaires sont sortis chaque nuit pour maintenir 64 points de garde.

La criminalité agricole parmi les économies du pays qui ne reçoivent pas d'aide de l'organisation est trois fois plus élevée que dans les économies qui reçoivent de l'aide de l'organisation. Maintenant, l'organisation a décidé de lancer une campagne de financement de masse visant à lever 5 millions de shekels pour étendre l'aide aux agriculteurs à travers le pays.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi