Israël: 13 suspects arrêtés pour corruption au sein de l'Israël Aérospace Industries

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : 13 suspects arrêtés dans une enquête de corruption

L'enquête porte sur les sociétés qui fournissent des pots-de-vin à des représentants de l'industrie aérospatiale israélienne en échange de contrats. Parmi les suspects, des cadres, des membres du conseil d'administration, des gestionnaires, un ancien officier des FDI et un gestionnaire de banque.

La police a arrêté 13 suspects dans le cadre d'une enquête sur la corruption au sein de l’Israël Aerospace Industries (IAI) et des entreprises qui lui fournissent des biens et des services.

Tout au long de l'enquête, qui était en cours depuis plusieurs mois, plusieurs hauts fonctionnaires de l'entreprise ont été arrêtés, ainsi qu’un ancien officier supérieur des Forces de défense israéliennes que la police qualifiait de «personne bien connue dans l'appareil de sécurité».

Parmi les personnes arrêtées figurent également des cadres supérieurs et un gérant de banque.

L'enquête sur la corruption a porté sur les fournisseurs qui distribuent des pots-de-vin à des fonctionnaires de la société afin de gagner divers offres et avantages.

Israel Aerospace Industry

Israel Aerospace Industry

"Il s'agit d'une enquête complexe et approfondie, impliquant un certain nombre d'acteurs différents soupçonnés d'une variété d'infractions, y compris la corruption, la fraude aggravée, le blanchiment d'argent, le vol par fonctionnaire et la violation de confiance", a déclaré la police dans un communiqué.

La police a également ajouté que l'enquête infiltrée a révélé "la conduite criminelle systématique et profondément soupçonnée de corruption qui serait apparemment la norme dans IAI".

«Ce cas comprend un nombre important de personnes impliquées, y compris des membres du conseil d'administration, des cadres, des gestionnaires, du personnel subalterne, tous les gardiens (de l'IAI), en plus des fournisseurs de services et des consultants pour l'entreprise.

L'enquête sous couverture a été menée par l'unité Lahav 433 de la police israélienne et le directeur de la sécurité de l'Établissement de défense («Malmab»). Elle a également impliqué des enquêteurs de l'Autorité fiscale israélienne et le procureur de l'État.

Dans le cadre de l'enquête, la police a émis des mandats de perquisition pour les domiciles et les bureaux des suspects.

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi