Le successeur de Khamenei en visite à la frontière israélienne

Actualités, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le successeur de Khamenei en visite à la frontière israélienne

Dans le contexte des fortes tensions dans le nord entre Israël, l'Iran et le Hezbollah concernant l'établissement d'une usine de missiles au Liban et le transfert de munitions de précision au Hezbollah, il a été rapporté qu’hier (mardi), Ibrahim Raisi, membre de l'Assemblée des experts et considéré comme le successeur présumé du dirigeant iranien Khamenei, s'est rendu la semaine dernière au Liban, à la frontière avec Israël.

Les déclarations ont été publiées par le général de brigade (à la retraite) Shimon Shapira, membre du Centre des affaires publiques de Jérusalem et ancien conseiller militaire du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ibrahim Raisi a rencontré au Liban le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, ainsi que Hachem Safi al-Din, Nabih Berri, le président du parlement libanais, et le président du Conseil suprême islamique chiite, Qablan.

Au cours de la visite, le responsable iranien s’est rendu au domicile de la famille du chef de l'aile militaire et numéro deux de l'organisation du Hezbollah, Imad Mughniyeh, ainsi qu’à celui de l'ancien commandant militaire du Hezbollah, Mustafa Bader al-Din.

Raisi a déclaré que «la libération de Jérusalem est proche» et a salué le rôle du Hezbollah dans la société libanaise en tant que mouvement islamique qui dépasse les questions militaires et de défense et consacre ses capacités à la construction d'une culture islamique au Liban.

Le message: l'Iran n'est pas dissuadé par les menaces israéliennes. Raisi lors de sa visite au Liban Photo: Gracieuseté du Centre de Jérusalem

Le message: l'Iran n'est pas dissuadé par les menaces israéliennes. Raisi lors de sa visite au Liban Photo: Gracieuseté du Centre de Jérusalem

Ces propos ont été cité aujourd'hui dans un long article écrit par Elliot Abrahams, un haut responsable de la défense américaine, dans un grand groupe de réflexion américain, le CFR. L'article traitait de l'implication de l'Iran en Syrie, en Irak et au Liban, et de leur menace sur le Moyen-Orient.

Cette visite rejoint plusieurs autres récentes et très médiatisées de hauts responsables iraniens dans le secteur nord, à la lumière des informations selon lesquelles des bataillons chiites-irakiens sous commandement iranien seraient déployés le long de la frontière.

Raisi a organisé la visite en compagnie de combattants du Hezbollah, dont les visages étaient floutés sur les photographies officielles. Selon l'évaluation du général de brigade Shapira, la publication des images visait à faire comprendre à Israël que l'Iran n'était pas dissuadé par les récentes menaces des hauts responsables israéliens et était déterminé à armer le Hezbollah et à renforcer ses capacités au Liban.

Shapira a ajouté que ces remarques avaient été faites dans le contexte d'un soutien à la communauté chiite en faveur du Hezbollah, en prévision des élections parlementaires libanaises de cette année.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi