Proche-Orient: Rice repart, promesse de reprise de dialogue entre Israël et Palestiniens

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Proche-Orient: Rice repart, promesse de reprise de dialogue entre Israël et Palestiniens

rice06.jpgBRUXELLES ,le 06/03/08 - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a apparemment lâché du lest sur l'idée d'une trêve entre Israël et le Hamas au cours de sa tournée au Proche-Orient, afin de relancer les négociations de paix suspendues par les Palestiniens après une opération meurtrière d'Israël dans la bande de Gaza.

A aucun moment la chef de la diplomatie américaine n'a prononcé le mot de trêve, synonyme de négociations avec le Hamas, mais le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé mercredi qu'elle avait donné son accord à des tractations en ce sens avec le mouvement radical islamique, par l'intermédiaire de l'Egypte.

"J'ai parlé de nouveau aujourd'hui avec la secrétaire d'Etat Rice qui va dépêcher un émissaire, David Welch, au Caire où d'intenses efforts sont déployés en vue de parvenir à une trêve", a dit M. Abbas.

Son porte-parole Nabil Abou Roudeina a été encore plus clair: "le président Abbas apprécie les efforts déployés par la secrétaire d'Etat Rice pour préserver le processus de paix et les négociations, notamment (...) pour faire instaurer une trêve (israélo-palestinienne) réciproque avec l'aide de l'Egypte", a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis, qui considèrent le Hamas comme un mouvement terroriste et mènent depuis deux ans une stratégie d'isolement total du mouvement radical, avaient rejeté jusque là les appels de M. Abbas à entamer des négociations avec lui.

Dans l'avion la conduisant au Proche-Orient lundi, Mme Rice avait repoussé avec irritation toutes les questions sur l'éventualité d'un cessez-le-feu entre le Hamas et Israël.

"Appelez ça comme vous le voulez. Nous voulons que la violence cesse", avait lancé avec un agacement manifeste la secrétaire d'Etat, qui venait de se voir rappeler par un journaliste son refus d'appeler à un cessez-le-feu lors de la guerre ayant opposé Israël au Hezbollah en 2006 au Liban, lequel avait largement entamé le capital de sympathie des Etats-Unis au Liban.

Mais mardi au Caire, les responsables égyptiens lui ont proposé leur médiation pour tenter d'obtenir du Hamas l'engagement qu'il cesserait de tirer des roquettes sur Israël en échange d'un allègement du bouclage de la bande de Gaza.

"Nous parlons à la fois à la partie israélienne pour les persuader de ne pas user d'une force excessive (...) et avec la partie palestinienne pour qu'elle cesse ces opérations qui affectent le processus de paix", a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit.

Le Hamas, qui cherche à s'imposer comme un acteur incontournable depuis sa prise de pouvoir à Gaza en juin, se dit disposé à étudier toute initiative susceptible de mettre fin aux violences, tout en se montrant déterminé à ne pas se faire court-circuiter par M. Abbas.

Le président palestinien, pour sa part, souhaite ressusciter un accord passé en 2005 avec Israël, alors que le Fatah contrôlait encore la bande de Gaza, et qui prévoit que le point de passage de Rafah, à la frontière avec l'Egypte, soit supervisé par des observateurs de l'UE avec des caméras permettant à Israël de contrôler, en temps réel, les passages, ce que refuse le Hamas.

Après son départ de Jérusalem, Mme Rice a implicitement admis avoir donné son feu vert à de telles tractations, en notant que "les Egyptiens, avec le travail qu'il essaie de mener à Gaza et la façon dont ils ont réagi à cette situation récente, sont utiles".

"L'Egypte, les Israéliens, l'Autorité palestinienne, les Etats-Unis, l'Union Européenne, ont tous un rôle à jouer pour une situation plus tenable à Gaza", a-t-elle ajouté dans l'avion la conduisant à Bruxelles. "Je pense que ces discussions vont se poursuivre".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi