Proche-Orient: Blair veut prendre "immédiatement" ses fonctions d'émissaire du Quartette

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Proche-Orient: Blair veut prendre "immédiatement" ses fonctions d'émissaire du Quartette

LONDRES, le 28/06/07 - Tony Blair a déclaré jeudi qu'il entendait prendre "immédiatement" ses nouvelles fonctions d'émissaire du Quartette au Proche-Orient et qu'il se rendrait probablement dans la région en juillet pour ce qu'il considère être un "énorme défi". "Je vais commencer immédiatement. Je m'y rendrai probablement en juillet", a expliqué l'ex-Premier ministre britannique dans un entretien au Northern Echo, le journal local de son ancienne circonscription de Sedgefield (nord-est de l'Angleterre). "C'est un énorme défi. Cela me prendra beaucoup de temps", a-t-il ajouté.

Le Quartette (Union européenne, Russie, Nations unies et Etats-Unis) avait indiqué mercredi que M. Blair concentrerait ses efforts sur la mise en place d'institutions palestiniennes qui formeront la base d'un Etat palestinien. Mais il a aussi laissé la porte ouverte pour que M. Blair joue un rôle de médiateur. C'est bien dans cette double dimension que M. Blair entend inscrire ses nouvelles fonctions. "Je dois préparer le terrain à un règlement négocié et la clé pour cela c'est de préparer les Palestiniens à bâtir un Etat", a-t-il expliqué dans cet entretien exclusif au Northern Echo. "Il doit y avoir deux Etats - un Israël confiant dans sa sécurité et des palestiniens avec un Etat viable, pas seulement en termes de territoire, mais aussi d'institutions, de capacité -, sinon il n'y aura pas d'accord.

C'est la réalité", a estimé M. Blair. "Où que vous alliez dans le monde, c'est la question qui inquiète les gens, pas seulement à cause de la situation désespérée des Israéliens et des Palestiniens, mais aussi pour le symbolisme de cette querelle, ce qu'elle dit de l'état des relations entre l'Occident et le monde musulman, et entre les différentes cultures et religions. C'est une question fondamentale", a-t-il repris. L'ONU avait annoncé mercredi la nomination de M. Blair aux fonctions d'émissaire du Quartette, quelques heures après qu'il eut présenté à la reine Elizabeth sa démission du poste de Premier ministre et été remplacé à ce poste par Gordon Brown. M. Blair "a démontré depuis longtemps son engagement" sur la question palestinienne, avait déclaré la porte-parole de l'ONU, Michèle Montas.

"En tant qu'émissaire, il mobilisera l'assistance internationale aux Palestiniens, en travaillant étroitement avec les pays donateurs et les organes de coordination existants", avait-elle dit. Il "sera soutenu dans sa tâche par une petite équipe d'experts qui sera basée à Jérusalem et secondée par des pays et des institutions partenaires", avait-elle ajouté. Le président américain George W. Bush s'est félicité de cette nomination, de même qu'Israël et le président palestinien Mahmoud Abbas. Le Quartette cherche à relancer le processus de paix israélo-palestinien.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi