Les prières de rue interdites à paris

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Acompter d'aujourd'hui, les prières de rue sont interdites à Paris. Une mesure qui pourrait, à terme, se généraliser. Le phénomène concerne principalement trois villes : Marseille, Nice et donc Paris et le quartier de la Goutte d'Or, dans le 18e. Lors de l'office musulman du vendredi, plus d'un millier de personnes y occupent les rues Myrha et Polonceau.

« Garantir l'unité nationale »Cette occupation n'est « pas digne d'une pratique religieuse » et « contrevient au principe de laïcité », selon le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, interrogé par le journal payant Le Figaro. Cela « heurte la sensibilité de nombre de nos compatriotes, choqués par l'occupation de l'espace public par une pratique religieuse », ajoute-t-il. L'interdiction, qui vise selon le ministre, à garantir « l'unité nationale » et a éviter la montée du communautarisme, risque de poser problème dès le premier jour de sa mise en vigueur. Même si des locaux ont été mis à disposition des fidèles, la loi pourrait en effet ne pas être observée par tous. Si c'était le cas, Claude Guéant prévient qu'il pourrait « aller jusqu'à l'emploi de la force si nécessaire ». Il se veut toutefois optimiste en affirmant que « le dialogue qui a été conduit porte ses fruits ».

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi