Le mystère de la disparition du vol MH 370 et Jacob de Rothschild au delà de la science fiction !

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

La dispariton du Boeing Vol MH 370 servirait les intérêts de Jacob de Rothschild ? En tout cas c'est ce que l'on peut lire sur différents médias, mais poursuivons la lecture car il y a peut être espoir que ce vol fût simplement déporté afin de récupérer les cerveaux ayant contribués à élaborer un brevet permettant ... de faire disparaître un avion d'un radar et d'en contrôler les commandes.


Ainsi un brevet serait autour du mystère de la disparation de ce vol et de sa récupération à 100% par Jacob de Rothschild. 

Les scientifiques qui possédaient ce brevet à raison de 20% chacun avec une société américaine étaient tous  dans ce vol.

Les 4 ayant disparus, la société  Freescale récupère seule le brevet, société qui  appartient à Blackston, à sa tête, en tant que membre décisionnel, un certain Jacob Rothschild,

A bord de l'appareil Il y avait vingt employés du groupe Freescale Ils étaient en route pour une réunion d’affaire à Pékin. 

C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient  de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoise

Freescale Semiconductor est  une firme basée à Austin.  Elle dispose d'une équipe de spécialistes dédiée à l'appui aux forces de défense. 

Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs :

-Les Communications sur le champ de bataille

-L'avionique

-Les bandes radar HF par L et  S

-Le guidage des missiles

-La guerre électronique

-L'identification, ami ou ennemi (IFF )

Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées.

1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître.

2) Vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique hugh tech.

Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. 

Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? »

Voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l'aveuglement , l'assourdissement et plus encore, de sorte qu'un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont :

1 ) les interférences radar

2 ) la modification des cibles

 

3 ) la modification des propriétés électriques de l'air .

Deux sources proches de l'enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,.

Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des "waypoints", ce qui suppose que quelqu'un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu'il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources.

Quatre jours après la disparition du vol MH370 un brevet est approuvé par le Bureau des Brevets.

4 des 5 individus titulaires du brevet sont des employés de Freescale Semiconductor à Austin au Texas.

Le brevet a été partagé en 5 parties de 20% pour chaque titulaires, dont la répartition est la suivante :

Peidong Wang, Suzhou, Chine (20%)

Zhijun Chen, Suzhou, Chine (20%)

Zhihong Chen, Suzhou, Chine (20%)

Li Ying, Suzhou, Chine (20%)

Freescale Semiconductor, Etats-Unis (20%)

Si un titulaire du brevet meurt, alors les titulaires qui restent se partagent équitablement les dividendes d’une augmentation.

Si 4 titulaires du brevet sur 5 meurent, alors le titulaire restant possède 100% des profits accumulés par le brevet.

Le dernier titulaire vivant du brevet est Freescale Semiconductor est Jacob Rothschild via Blackstone qui possède Freescale.

pour voir le brevet cliquez-ici

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi