La nouvelle arme du Djihad islamique

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                                 La nouvelle arme du Djihad islamique

Article paru dans "Aroutz7"

Le 09/10/07, L’organisation terroriste a récemment mis en place huit sites Internet destinés à prolonger et développer les campagnes de haine vis-à-vis d’Israël.

Le mal fait jusqu’à présent par le mouvement terroriste ne semble pas suffire à ses responsables. L’objectif plus machiavélique consiste à présent à influencer l’internaute palestinien, autant que faire se peut. Le Centre de recherches des renseignements vient de révéler que le budget consacré au développement de ce nouveau type de combat : celui de la propagande via le net, est en hausse constante. Concrètement, cette augmentation est concomitante d’une hausse des sites Internet "spécialisés" dans ce domaine : il est question de six sites Internet dont quatre visent à l’information, selon le Djihad islamique s’entend, et deux dédiés à mieux faire connaître le mouvement terroriste et ses responsables.
Contrairement au Hamas, qui se charge de répandre ses messages internet de haine de façon plus large, aux quatre coins de la planète, le Djihad islamique cible un public plus restreint : celui de la rue palestinienne et de manière générale, tous ceux qui parlent et comprennent l’arabe. Il apparaît en effet que l’ensemble des sites du mouvement terroriste soit exclusivement en langue arabe, en Iran ou en Malaisie notamment. Au contraire, les sites du Hamas se déclinent en huit langues différentes. Cette limitation linguistique du Djihad islamique s’explique en partie par des moyens financiers beaucoup moins importants que ceux du Hamas, tout comme sa mention sur la liste des organisations terroristes établie par les Etats Unis. Malgré cela, la décision d’améliorer le suivi de ces instruments de propagande s’est imposée.
Cette propagande se caractérise par des incessants appels à la haine contre l’Etat juif et l’occident. Bien plus, ces appels se doublent d’une incitation à se porter en candidat suicide, dans la tradition maintenant établie par les islamistes de toutes obédiences. Ces sites développent ainsi à loisir une apologie de la guerre sainte, puisque comme son nom l’indique, le "Djihad" est de rigueur.
Se profile donc un militantisme radical savamment étudié pour pénétrer les foyers palestiniens, avec l’idéologie initiée par l’ancien responsable terroriste Shkaki, mort en 1995, probablement par une opération spéciale israélienne, qui avait pour devise : " Une guerre sainte contre Israël "l’impérialiste" et une identification avec la révolution islamique iranienne". D’autres discours, prononcés par Shkaki, notamment ses éloges à l’égard des responsables d’attentats suicide, figurent en bonne place sur ces organes de propagande.
La guerre médiatique, encore et toujours, se poursuit.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi