La Maison Blanche va enquêter sur le survol de Manhattan par un Boeing 747 de la présidence

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

La Maison Blanche veut éclaircir l'affaire du survol à basse altitude de Manhattan par un Boeing 747 de la présidence américaine, escorté par l'US Air Force, pour une séance de photos officielle de trois heures, qui a semé la panique lundi à New York et coûté 328.835 dollars (293.311 euros) aux contribuables. Le président américain Barack Obama a promis mardi que cela ne se produirait plus.
Mais reste à expliquer cette erreur de communication qui pourrait poser problème au président. Le bureau militaire de la Maison Blanche a avalisé le vol photographique, qui a coûté 35.000 dollars pour le seul carburant de l'appareil et de son escorte d'avions de chasse.

"Je crois que c'est un de ces cas rares où tout le monde reconnaît qu'il y a eu une erreur" estime Geoff Morrell, porte-parole de la présidence, qualifiant l'incident de "malheureux".

"C'était une erreur, comme indiqué ... et cela ne se reproduira pas" a seulement pu dire Barack Obama, après la panique causée par ce survol qui rappelait trop le 11-Septembre.

"Je crois que nous avons tous appris quelque chose ici et il est temps de s'assurer que nos procédures sont meilleures et de passer à autre chose" a commenté pour sa part le maire de New York Michael Bloomberg.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi