L'évêque négationniste Richard Williamson va quitter l'Argentine

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

L'évêque négationniste britannique Richard Williamson va obéir à l'ordre que lui ont donné des autorités argentines pour qu'il quitte le pays dans les dix jours, a affirmé vendredi son supérieur en Amérique du sud.

Richard Williamson reste pour l'instant avec des amis et prépare son départ, a précisé Christian Bouchacourt, son supérieur de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X en Amérique du Sud. Il a refusé de donner des détails sur le pays où l'évêque négationniste pourrait aller vivre, mais il a assuré qu'il conserverait un profil bas.

"Il avait déjà l'intention de partir avant l'annonce du décret", a assuré Christian Bouchacourt. "Nous sommes un peu fatigués par cette tempête."

Richard Williamson a été démis de ses fonctions à la tête d'un séminaire en Argentine la semaine dernière par la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, suite à ses propos sur l'Holocauste.

Lors d'une interview télévisée, l'évêque lefebvriste avait notamment déclaré que seulement 200.000 à 300.000 juifs avaient été tués durant la Seconde Guerre mondiale et qu'aucun d'eux n'avait été gazé.

S'il a présenté des excuses au pape pour être à l'origine de la controverse, Richard Williamson n'a pas renié ses déclarations.

Richard Williamson fait partie des quatre évêques appartenant à la Fraternité sacerdotale Saint Pie X dont l'excommunication a été levée le 24 janvier par le Vatican au nom de la réconciliation avec cette confrérie fondée en 1969 par l'archevêque français ultraconservateur Marcel Lefebvre en réaction au concile Vatican II. Ses propos sur l'Holocauste ont déclenché une polémique internationale.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi