Centre Afrique : ici les musulmans on les mange !

International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

barakacity-organisation-terroriste.jpg

Nous avons eu déjà l'occasion de parler de l'organisation "humanitaire"  et de "bienfaisance" de Barakacity qui est en fait une organisation qui finance avec l'aide, du Qatar et d'autres pays arabes, ainsi que des associations "amies", des organisations terroristes telles que le Hamas et le recrutement des jihadistes en France et dans le monde.

 

Rappellons que Barakacity a financé en partie le fameux institut islamique au 153 rue Jean Jaurés à Bobigny que l'on soupçonne d'être un lieu de recrutement pour le jihad en Ile-de-France.

 

Nous espérons que Jean-Christophe Lagarde député et maire de Drancy qui aprés avoir été président puis vice-président et à présent membre de l'association France-Qatar ne soit pas encore mêlé de prés ou de loin à son financement?

 

Il aura pourant financé à hauteur de 80 000 euros la mosquée de Bobigny qui à ce jour n'a toujours pas vu le jour, alors que l'institut islamique...en 3 mois a réussi à récolter plus d'un million d'euros,affiché sur le site dourous.net, signature le 21 mars pour l'acquisition du bâtiment de l'ancienne préfecture de Bobigny.

 

On imagine bien que sans l'accord de la mairie de Bobigny, mise à rude épreuve après nos différents articles dénonçant leurs curieuses méthodes de recrutement et d'intimidation  rien n'eut été possible.

 

Nous avons tenté d'infiltrer ce lieu avec un ami musulman, habillé et barbu pour la circonstance et dont l'accés lui a été refusé.Il semble que cet institut islamique de Bobigny ne soit réservé qu'à ses adeptes ... Mais adepte à quoi ?

Aujourd'hui barakcity dénonce les exactions à l'encontre les musulmans au Centre Afrique.

Nous nous dénonçons Barakacity et ses réseaux paralèlles il est temps de démanteler ses instituts islamiques qui sont le pôle emploi de l'organisation terroriste l'état islamique.

D'aprés les  photos chocs que l'on peut retrouver sur le compte twitter de Barakacity, la réponse est claire à chacun ses méthodes : les jihadistes décapitent et les africains découpent.

Claudine Douillet 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi