innovation israélienne : Bien écouter où je vais

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Les applications de navigation font partie intégrante de notre vie quotidienne depuis plus d'une décennie. De Google Maps à l'application GPS fondée en Israël Waze (acquise par Google en 2013 ) en passant par des applications de navigation spécialisées moins connues telles que pour les randonneurs et les motards, ces outils sont devenus un élément indissociable des déplacements pour beaucoup d'entre nous.

Pour ceux qui souffrent de cécité et de déficiences visuelles, les applications de navigation telles que BlindSquare ont été essentielles, offrant plus d'indépendance et une capacité à se déplacer plus facilement. Mais il existe peu d'applications de navigation pour les espaces intérieurs et encore moins pour les personnes malvoyantes.

La startup technologique israélienne RightHear innove dans ce domaine.L'entreprise basée à Raanana en Israël, a construit un système pour les utilisateurs malvoyants spécifiquement pour les lieux publics tels que les centres commerciaux, les hôpitaux, les épiceries, les restaurants, les musées et les universités.

Comment ça fonctionne ?

Le système est composé de trois composants: une application téléphonique, des balises (capteurs) alimentées par Bluetooth qui sont préinstallées à l'emplacement et la plate-forme de gestion.

La plate-forme est disponible pour les abonnés des différents sites afin qu'ils puissent modifier les informations de chaque emplacement,par exemple, si un bureau a changé d'étage ou s'il y a un espace en rénovation.

Les bâtiments et les emplacements sont pré-cartographiés et installés avec des capteurs RightHear et les informations sont téléchargées vers l'application qui raconte l'environnement et navigue vers l'utilisateur.

L'application suit les mouvements de l'utilisateur et émet des invites vocales et des instructions en temps réel pour avertir des escaliers devant, par exemple, ou si la porte coulissante devant eux est automatique.

«Dans un supermarché, par exemple, l'application peut accéder à la section boulangerie ou à l'allée des légumes. Dans un centre commercial, cela peut vous emmener dans un magasin ou une zone particulière », a expliqué le cofondateur et PDG de RightHear, Idan Meir, lors d'une récente conférence à Tel Aviv.

L'application, qui est disponible en neuf langues pour Android et iOS, peut même demander de l'aide si nécessaire.

Actuellement, Right Hear opère dans plus de 1 000 emplacements dans le monde. En Israël, il s'agit notamment des restaurants McDonald's, des centres commerciaux Azrieli, de l'Université de Tel Aviv, des chaînes Shufersal, de l'Assuta Hospital et de Google Israel, entre autres.

L'application est également disponible dans des endroits en Europe, au Canada et aux États-Unis. Le plus récent client de la start-up est le Marriott 'Renaissance Arlington Capital View Hotel à Washington, DC.

Meir explique que l'objectif principal de RightHear est de se développer à l'échelle mondiale et devenir disponible dans plus d'emplacements sur les «marchés anglophones».

Meir et son co-fondateur Gil Elgrably ont créé RightHear en 2015 après avoir travaillé ensemble sur une entreprise différente dans le secteur du commerce où ils ont été initiés à une technologie de micro-positionnement en intérieur qui fournissait des coupons aux acheteurs en magasin via leur smartphone.

Ils ont tous deux vu le potentiel et ont décidé de se concentrer sur un secteur qui correspondait à leurs valeurs et pourrait améliorer la vie.

«Faire économiser 20 cents sur un café n'est pas un sentiment satisfaisant», dit Meir.

Modèle économique 

L'application RightHear est gratuite pour les utilisateurs, mais les sites paient pour le système et la plate-forme. Meir dit que certaines entreprises le font «par obligation mais comprennent également la valeur éthique d'être accessible».

«C'est aussi un pur retour sur investissement car ils peuvent attirer plus de gens sur leurs sites», explique-t-il.

L'application est également utile pour les personnes handicapées et les difficultés telles que la dyslexie ou l'agoraphobie, un trouble anxieux qui peut susciter la peur d'endroits inconnus où l'on peut se sentir pris au piège ou dangereux, souligne-t-il.

«Il existe de nombreuses situations où la technologie de RightHear est précieuse dans des espaces inconnus et difficiles à orienter. Comme pour les personnes dyslexiques, qui consultent un index et dont  les lettres et les chiffres peuvent sembler déroutants », explique Meir, ajoutant que« les barrières linguistiques sont également une situation où cette technologie est utile."

De nombreux utilisateurs de RightHear citent le «sentiment d'indépendance et de liberté, la fonction du système d'appel et le fait de pouvoir  faire confiance et se faire confiance» comme la plus grande influence positive sur leur vie, a déclaré Meir à NoCamels.

Mais l'application n'offre pas de reconnaissance d'objet et pour combler cette lacune, RightHear a conclu un partenariat avec Be My Eyes , une application mobile gratuite qui relie des personnes aveugles et malvoyantes à des volontaires et des entreprises voyants du monde entier via une vidéo en direct.

Dans le cadre de l'accord, Be My Eyes sera proposé via l'application RightHear, dit Meir, permettant aux utilisateurs d'accéder à un volontaire Be My Eyes sur une seule plateforme.

«C'est pratique et inestimable, car la navigation et la réalisation des tâches quotidiennes impliquent généralement une reconnaissance visuelle de l'image», explique Meir. Par exemple, au supermarché, RightHear peut vous aider à trouver la section, peut-être même l'étagère, "mais avec Be My Eyes, vous pourrez même identifier l'article."

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi