Israël : le cauchemar d'une future mariée dans le village dévasté par les incendies

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : le cauchemar du couple qui vit dans le village dévasté par les incendies

Dans le village de Mevoh Modiin, on commence à rassembler les fragments d’une localité qui a pratiquement été effacée de la carte : environ 80% des maisons des résidents ont brûlé dans les incendies de la fin de semaine. Un village entier. Des albums photos, des souvenirs, des bibliothèques entières et la robe de mariée d’une jeune femme sur le point de vivre la plus belle journée de sa vie, dans une semaine.

"Je gardais mes nièces, je venais de rentrer de la pépinière pour choisir des fleurs pour le mariage. Sur le chemin du retour, j'ai remarqué qu'il y avait de la fumée dans l'air en direction du moshav (village) et j'ai dit à ma nièce : "Allons voir d'où ça vient". Quelques minutes plus tard, les pompiers sont arrivés. Ils ont sorti les tuyaux.  J’ai conduit le plus vite possible jusqu’à la maison de mes parents. Les pompiers ont crié à tout le monde de sortir. J’ai attrapé mon chien et nous avons couru jusqu'à l'entrée du village. Tout le village était complètement enfumé et personne ne savait où aller. Nous avons regardé en arrière et avons vu notre maison qui brûlait – avec ma robe de mariée ", explique Eliora Richman, la future mariée.

Le village de Mevo Modiin dévasté par les incendies

Le village de Mevoh Modiin dévasté par les incendies

"Nous avons fait le tour du village et nous avons vu qu'il ne restait plus rien. Malgré tout, je ne pense pas que j’ai digéré ce qui s’est passé, tout comme les autres habitants", a-t-elle dit ce matin. "Je suis allée chez mes parents, il n'y a rien, plus rien, La maison est noire et ressemble à un champ de bataille. Il y a des casseroles par terre, tout a brûlé. Je suis sortie par la porte de derrière, vers le mobil-home où je vis avec mon frère, il ne reste plus que le toit qui a fondu sur le sol. Toute notre vie est partie en fumée. »

"On nous a dit de retourner dans les maisons pour récupérer des affaires. J’en ai beaucoup, beaucoup de vêtements que j’aime, des dessins, des photos avec mes parents. Vous regardez tout cela et vous vous dites : « Que prendre ? ». Il y a tant de choses et en définitive, vous ne prenez rien. J’ai regardé le costume de mariage de mon fiancé et finalement je n’ai rien pris, je me suis sauvée".

"Ma robe de mariée était chez mes parents et j’avais un peu d’espoir car la maison est en béton et ma caravane était en bois. Jusqu’à ce que je comprenne... Je regrette vraiment de ne pas avoir pris ces affaires avec moi".

« Je me suis dit que j’allais repousser le mariage ou l'annuler parce que nous sommes tous profondément tristes, plus personne n’a de maison. Mais j’ai reçu beaucoup de message Whatsapp d'encouragement et de dons et j'ai finalement décidé de me marier pour tout le monde - pour apporter de la joie et du bonheur dans le monde, pour réjouir ma famille et mes amis. Pour le moment je n'ai pas encore de robe, on m’en a proposé beaucoup mais c’est très difficile de choisir ».

Source : mako.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi