Hyundai annule un énorme contrat avec une société iranienne

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Hyundai annule un énorme contrat avec une société iranienne

La corde s’effiloche : la division de l'ingénierie et de la construction de Hyundai en Corée du Sud a annoncé qu'elle s'était retirée d'un contrat de 520 millions de dollars avec la société d'investissement iranienne Ahadaf. Il s’agit d’un accord pour construire une partie d'un complexe de raffineries et d'usines pétrochimiques à Bushehr.

Selon le site Web de BusinessCure, en mars 2017, le département a remporté l'appel d'offres d'Ahadaf, filiale d'un fonds de pension qui investit dans le pétrole. C’est le plus gros contrat signé par une société iranienne. On pense que cette décision a été prise à la suite des craintes que le financement de l'accord ne rencontre des difficultés suite aux sanctions imposées par les États-Unis à la suite du retrait de l'accord nucléaire. La semaine prochaine, la deuxième série de réductions commencera, y compris les restrictions sur l’énergie et le pétrole.

Plusieurs sociétés ont récemment annoncé la suspension de leurs relations commerciales avec l'Iran, à la lumière des pressions américaines. En septembre, le géant automobile Volkswagen a annoncé qu’il arrêterait la plupart de ses opérations en Iran.

La pression américaine affecte. Hassan Rohani et Donald Trump // Photo: AFP

La pression américaine affecte. Hassan Rohani et Donald Trump // Photo: AFP

Selon certaines informations, le gouvernement américain aurait persuadé la société de se conformer aux sanctions imposées par les États-Unis à la république islamique, malgré l'opposition des pays européens, y compris le pays dans lequel la société est implantée – l’Allemagne, à ces mêmes sanctions et à leurs tentatives de les contourner.

En août, British Airways et Air France ont annoncé qu'ils allaient arrêter leurs vols vers Téhéran pendant un certain temps. Les deux compagnies ont rejoint la compagnie néerlandaise KLM, qui les a informées de la fin de sa liaison avec le pays. Un peu plus tôt, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Zarif, avait averti que les sanctions américaines auraient de "graves conséquences" pour l'ordre mondial.

"Malheureusement, un pays qui enfreint la loi (les USA) cherche à punir un autre pays qui respecte la loi (l’Iran)", a déclaré Zarif lors d'une réunion avec le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu à Istanbul.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi