Israël: la Haute Cour impose le service militaire aux orthodoxes

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: la Haute Cour impose le service militaire aux orthodoxes

La Haute Cour de Justice a rendu mardi une décision à la majorité annulant une modification ratifiée par la Knesset il y a près de deux ans sur la loi sur la conscription abaissant le quota annuel du nombre de Haredim (orthodoxes) requis pour servir dans les FDI. 

L'amendement original à la loi sur la conscription, dirigé par le leader de Yesh Atid, Yair Lapid, a constitué une percée majeure pour amener les Haredim dans l'armée en fixant un quota annuel de conscrits Haredi, en vue de remédier à un problème qui a longtemps été un point de discorde en Israël.

Avec l'amendement de Lapid, les hommes Haredi d'âge militaire ont été autorisés à retarder leur service sous réserve que le quota annuel des conscrits ultra-orthodoxes était respecté.

Cependant, avec la formulation de la nouvelle coalition de droite de Netanyahou en 2015, largement dépendante des partis ultra orthodoxes, un ajustement a été immédiatement apporté à la loi, réduisant ainsi le quota de conscrits Haredi.

Toutefois, avec la récente décision du tribunal, qui a gagné le soutien de 8 juges sur 9, le gouvernement sera maintenant tenu d'augmenter le quota de conscrits Haredi dans un délai d'un an.

Selon les juges, le plafond imposé suite à la ratification de la Knesset "nuisait à l'égalité".

Huit des juges ont également ajouté que la loi était «disproportionnée», alors que le seul juge dissident, Noam Solberg, a préconisé de rejeter la révision, estimant que le moment n'était pas encore venu de déterminer si c'était inconstitutionnel.

"Nous sommes obligés de renvoyer l'affaire à la Knesset", a conclu la juge en chef de la Cour suprême, Miriam Naor.

Yair Lapid

Yair Lapid

Suite à la décision, les chefs des partis Haredi ont émis une déclaration cinglante, blâmant la Haute Cour pour sa décision. "La Haute Cour déteste les étudiants en Torah. Trop c'est trop."

Le président du parti Shas et le ministre de l'Intérieur, Aryeh Deri, ont rejoint les critiques formulées à la Cour, affirmant que sa décision "prouve une fois de plus la déconnexion extrême entre la Cour et le peuple juif".

Les étudiants de Yeshiva "poursuivront leurs études même après cette décision, et continueront de défendre ainsi le peuple d'Israël", a ajouté Deri. «Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour modifier la loi de manière à permettre la poursuite de l'arrangement actuel».

Le président du comité des finances, le député Moshe Gafni (Judaïsme uni de la Torah) a également réprimandé le tribunal pour sa décision.

"Tout au long de l'histoire du peuple juif, beaucoup ont essayé d'empêcher les étudiants de yeshiva d'étudier, à l'intérieur et à l'extérieur du peuple juif. Certains ont utilisé la force, d'autres méthodes différentes. Ni les uns ni les autres n'ont pu stopper l'étude de la Torah, et ils n’y arriveront jamais", a-t-il dit.

Pour sa part, Lapid a favorablement accueilli les premiers pas de la Cour pour rétablir le pilier principal de son initiative, qui s'était rapidement effondré après son départ du gouvernement.

"La Haute Cour a rendu justice aujourd'hui. Les valeurs ont gagné, l'esprit de Tsahal a gagné et nos soldats ont gagné", s’est-il réjouit ".  Lapid a également critiqué le gouvernement de Benjamin Netanyahou. "Ce que Netanyahu a fait n'était pas seulement une trahison des valeurs de Tsahal et du sionisme, mais c'était aussi une trahison des valeurs du camp nationaliste ".

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi