Hamas: la fermeture du passage de Kerem Shalom est un crime contre l’humanité

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le Hamas: la fermeture du passage de Kerem Shalom est un crime contre l’humanité

Le Hamas a critiqué lundi la décision d'Israël de fermer le passage de Kerem Shalom, principal point de passage commercial de la bande de Gaza, la qualifiant de "crime contre l'humanité". 

Israël a décidé de fermer le passage et de limiter la zone de pêche de l'enclave côtière palestinienne dans une campagne de répression visant à cibler l'organisation terroriste responsable des manifestations frontalières qui sont aujourd’hui dans leur quatrième mois.

"Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu autorisant de nouvelles mesures pour augmenter le siège sur Gaza et empêcher les marchandises et les matériaux d'entrer à Gaza est un nouveau crime contre l'humanité, ajouté à la liste noire des actions de l'occupation israélienne contre la résidents de la bande ", a déclaré le Hamas dans un communiqué.

"Le silence du monde et de la région sur le crime du blocus de Gaza qui dure depuis 12 ans encourage l'ennemi israélien à poursuivre ses actions, qui contredisent le droit humanitaire et le droit international", a ajouté l'organisation terroriste. "Le Hamas appelle la communauté internationale à agir rapidement pour prévenir le crime d'Israël et ses graves conséquences. La communauté internationale doit agir pour mettre fin au siège de Gaza et aux crimes d'Israël contre la bande et ses habitants".

"Le gouvernement israélien est seul responsable de cette politique extrémiste et raciste", a conclu le Hamas.

La réaction du Djihad islamique palestinien a été plus dure: "Accroître le siège de Gaza constitue une déclaration de guerre. La résistance ne laissera pas cela passer inaperçu".

La décision du gouvernement israélien de fermer immédiatement le passage de Kerem Shalom en réponse aux attaques terroristes avec des cerfs-volants et des ballons incendiaires a complètement entravé le secteur privé de la bande de Gaza. Les hommes d'affaires palestiniens ont exprimé des inquiétudes concernant leur avenir économique et celui de Gaza.

Une source gazaouie a déclaré à Ynet: "Il y a 100 jours, le Hamas a lancé sa campagne" March of Return "pour soulager la situation dans la bande de Gaza. Que s’est il finalement passé? Le blocus a empiré".

"Depuis que le Hamas a lancé la campagne, la situation de Gaza s'est détériorée et la décision d'Israël est un coup dur pour le Hamas, une situation à laquelle il ne s'attendait pas", a ajouté la source.

"Empêcher l'importation et l'exportation de biens par le passage de Kerem Shalom signifie un effondrement rapide des industries économiques de Gaza, des hommes d'affaires et des entreprises en faillite et une baisse des revenus fiscaux locaux", a déclaré l'un des hommes d'affaires de Gaza.

Au passage de Kerem Shalom (Photo: Unité de porte-parole de Tsahal)

Au passage de Kerem Shalom (Photo: Unité de porte-parole de Tsahal)

L'homme d'affaires a également averti que les services d'éducation et de santé pourraient être affectés. "Cela entraînera une série d'événements destructeurs tant sur le plan économique que sur le plan humanitaire dans la bande."

Le Comité palestinien pour la coordination des biens dans la bande de Gaza a mis tous les commerçants au courant de la décision israélienne. Le directeur du comité, Raed Fatuh, a déclaré que la décision affecte toutes les marchandises exportées de Gaza à l'étranger et vers la Judée-Samrie et la plupart des marchandises importées dans la bande.

Un journaliste palestinien pro-Hamas à Gaza a accusé le Premier ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Lieberman de chercher seulement à exercer une pression supplémentaire sur le Hamas.

Selon le journaliste, Israël et Mahmoud Abbas unissent leurs forces pour appliquer leurs mesures punitives contre Gaza et provoquer une escalade.

Une déclaration de Tsahal et des remarques séparées du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, associent les nouvelles mesures aux incendies de cerfs-volants incendiaires et de ballons d'hélium qui ont survolé la frontière depuis le début des manifestations, le 30 mars, calcinant un total de 12 000 dounams de terres agricoles israéliennes.

Néanmoins, Tsahal a souligné que Kerem Shalom resterait ouvert au transfert de biens humanitaires spécialement approuvés par le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires.

Il a également déclaré que la zone de pêche de Gaza reviendrait à 11 km (6 miles) après avoir été temporairement étendue à 17 km (9 miles).

En réponse à la restriction de la zone de pêche, les organisateurs de la «Marche du retour» ont annoncé qu'une autre flottille de Gaza se rendant à Chypre partirait jeudi. Des Palestiniens blessés et qui ont besoin d'un traitement médical seront à bord.

Celle-ci fait suite à celle qui a quitté Gaza le jour de la Nakba pour protester contre l'arrivée de l'ambassade américaine à Jérusalem le 14 mai. Elle est passée inaperçue à cause des affrontements meurtriers sur la barrière frontalière de Gaza ce jour là où plus de 60 Palestiniens ont été tués.

La marine a arrêté le bateau en mer, l'a tracté jusqu'au port d'Ashdod, a retenu les Palestiniens à bord et les a ramenés pour la plupart à Gaza par le passage de Kerem Shalom.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi