Israël: des pilleurs dans une grotte mystérieuse entre Jéricho et la Mer morte

Actualités, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les pilleurs d'une grotte mystérieuse entre Jéricho et la Mer morte

Des pilleurs de tombes ont récemment détruit des crânes humains et des restes de squelettes enterrés dans une grotte mystérieuse près de l'ancienne forteresse hasmonéenne d'Horkania entre Jéricho et la Mer Morte, dans le désert du nord de la Judée.

La forteresse, qui a été bâtie autour de 120 av. J.-C. par son homonyme, John Hyrcanus, était l'une des sept que le roi Hérode avait ordonné de construire pour protéger la frontière orientale du Royaume de Judée des Edomites et d'autres ennemis.

Au cours de la période byzantine, un monastère a été construit sur les ruines par des moines dont les corps ont été enterrés dans la grotte. Ils ont été identifiés récemment mais n'ont pas été exhumés.

Des squelettes brisées, des pelles, des mégots de cigarettes, des tasses à café et un filet utilisé pour filtrer les impuretés ont été trouvés par les membres du Preserving the Eternal, un consortium local fondé il y a un an par des bénévoles cherchant à protéger de tels sites, dans la grotte profanée.

Moshe Guttman, l'un des leaders du groupe, a été le premier à découvrir le carnage.

Les ruines d'Horkania, entre Jéricho et la Mer Morte

Les ruines d'Horkania, entre Jéricho et la Mer Morte

Notant que la grande majorité des sites archéologiques en Israël sont régulièrement profanés par des voleurs espérant vendre des reliques précieuses sur le marché noir, il a souligné que «l'histoire juive dans le désert de Judée ne prend pas fin à Masada».

Il a prévenu: «Les sept forteresses hasmonéennes dans le désert sont victimes d’attaques quotidiennes de voleurs d'antiquités, et l'Administration civile de Judée et Samarie ne fait presque rien pour éviter cela, de sorte que toute personne souhaitant préserver la culture et la science - indépendamment de son opinion politique - doit élever la voix pour éviter ce chaos".

Yishai Hamo, du mouvement Regavim, a fait écho aux sentiments de Moshe Guttman, ajoutant que la destruction de la grotte n'était qu'un exemple isolé d'un phénomène répandu et systématique. « Le gouvernement doit intervenir pour prévenir ces pillages », a-t-il déclaré.

« Le gouvernement israélien doit allouer un budget pour des postes de surveillance supplémentaires, lancer des opérations de préservation des sites et mettre à jour la loi existante sur les antiquités en Judée et Samarie afin de fournir une réponse réelle et efficace sur le terrain", a-t-il conclu.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi