Israël: le gouvernement invité à approuver la construction d'usines de dessalement supplémentaires

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: le gouvernement invité à approuver la construction d'usines de dessalement supplémentaires

Ce n'est pas un secret, Israël s'assèche. Les cinq dernières années de sécheresse ont gravement endommagé la mer de Galilée et les rivières du nord.

Les campagnes de conservation de l'eau, aussi importantes soient-elles, ne peuvent pas résoudre le problème. Un nouveau plan qui sera soumis à l'approbation du gouvernement dimanche prochain par le ministre de l'Energie, Dr. Yuval Steinitz, proposera une solution globale au secteur de l'eau en Israël.

Le plan vise à augmenter de manière significative la quantité d'eau dessalée afin de permettre la réhabilitation des cours d'eau dans le nord du pays, et de promouvoir un plan de raccordement des zones déconnectées du réseau national de distribution d'eau. Le programme met un accent particulier sur le sauvetage de la mer de Galilée (lac Kineret) dont le niveau baisse sans cesse. Le ministre Steinitz a déclaré à Israel Hayom que "ce plan stratégique répondra aux difficultés des cinq dernières années de sécheresse, qui ont conduit à la plus grande pénurie naturelle d'eau au cours des 100 dernières années et à l’assèchement des sources d'eau dans le nord à un niveau sans précédent. "

Les principaux points du plan, qui seront soumis à l'approbation du gouvernement dimanche prochain, sont à la tête d’un nouvel objectif de production d'eau dessalée pour 2030, fixée à 1100 millions de mètres cubes par an. C'est un doublement de la capacité de production aujourd'hui. Dans la mesure où les niveaux des ressources en eau n'atteignent pas le résultat souhaité, l'objectif de dessalement sera porté à au moins 1 200 millions de mètres cubes par an, conformément à l'examen du Conseil des eaux.

Le niveau de la mer de Galilée baisse sans cesse

Le niveau de la mer de Galilée baisse sans cesse

Israël dispose actuellement de cinq usines de dessalement, qui fournissent 585 millions de mètres cubes d'eau dessalée par an. Selon le plan, deux autres usines de dessalement seront immédiatement installées en Galilée occidentale et à Sorek, ce qui augmentera la capacité de production d'eau de 300 millions de mètres cubes par an. En outre, une addition de 100 millions de mètres cubes est également prévue.

Une autre initiative du ministre Steinitz, un programme de réhabilitation des rivières a coûté 100 millions de NIS. L'objectif principal du plan est la réhabilitation de sept cours d'eau dans le nord du pays. En outre, un plan a été élaboré pour relier la mer de Galilée, qui est actuellement à un niveau sans précédent, au système national d'eau, afin de permettre  le flux d’eau dessalée dans le sens inverse - du sud au nord, réhabilitant ainsi la mer.

Le coût du programme de réhabilitation est estimé à 100 millions de NIS, et le coût de la connexion du transporteur national d'eau à la mer de Galilée est estimé à 600-800 millions de NIS. Le coût de construction des usines de dessalement proposé dans le plan est de 1,5 milliard de NIS pour l'installation. La directrice de la Société pour la protection de la nature en Israël, Iris Han, a envoyé hier une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahu, exprimant son soutien au plan du ministère de l'Energie pour réhabiliter le secteur de l'eau.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi