Israël: un site internet pour afficher les maris récalcitrants

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un site internet pour afficher les maris récalcitrants

Afin d'exercer plus de pression sur les «maris récalcitrants» qui refusent de consentir au divorce, comme le requiert la loi juive, un nouveau projet de loi tentera de leur faire honte pour qu’ils finissent par accepter de rendre à leur épouse leur liberté tant désirée.  

Il y a actuellement plusieurs milliers de femmes en Israël dont les maris refusent le divorce religieux ou gett, les empêchant de poursuivre leur vie ou de se remarier.

Plusieurs douzaines de ces femmes sont considérées comme des «agounot», des femmes dont le conjoint a fui le pays ou est introuvable.

Le projet de loi, présenté par la députée Revital Swid (Union sioniste) assistée par l'avocate Odelia Hen, propose la création d'une base de données nationale rassemblant les informations  personnelles de tous les maris ou épouses récalcitrants (bien que les femmes soient beaucoup plus rares que leurs homologues masculins). En plus de leurs renseignements personnels, la base de données inclurait également leurs noms et photos.

La base de données sera téléchargée sur Internet de la même manière que peut l'être la base de données sur les faillites, comme c'est déjà le cas avec les maris récalcitrants qui ont fui Israël.

la députée Revital Swid

la députée Revital Swid

Une fois que la base de données est configurée et en ligne, toute personne recherchant le nom d'un de ces conjoints les trouvera sur le site, avec leurs renseignements exacts.

La députée Revital Swid a présenté le projet de loi au rabbin ashkénaze David Lau qui a décidé de l'adopter et de le soutenir.

Le projet de loi souligne que les informations personnelles de tout conjoint ayant reçu un verdict lui ordonnant d'accepter de divorcer ne seront pas automatiquement téléchargées sur le site, et que leur contenu ne sera exploitable que sur instructions spécifiques des tribunaux rabbiniques. La loi proposée a également recueilli l'appui du grand rabbinat et de l'administration des tribunaux rabbiniques.

"Les personnes à qui le divorce est refusé sont semblables à des morts vivants derrière les barreaux d’un cellule créée par leur propre conjoint. Il n'y a aucun moyen d'éradiquer complètement ce phénomène, mais mon projet de loi est une étape importante vers la révélation de la laideur de ces conjoints récalcitrants", a déclaré Revital Swid.

"La base de données des opposants affichera les noms et les photos de tous ceux qui sont prêts à emprisonner leur conjoint dans un mariage qu’ils ne souhaitent plus", a ajouté la députée.

"Le projet de loi a été conçu lorsque je suis tombés sur de nombreux cas traitant de conjoints récalcitrants, hommes et femmes. La loi utiliserait les réseaux sociaux et les médias pour amener le public à éradiquer ces incidents".

"La base de données fournira également l'accessibilité à toutes les agences du monde, de sorte que même les conjoints qui s'évadent à l'étranger seront démasqués et leurs détails personnels, y compris leur photo et leur nom, seront divulgués. Ce changement dramatique peut finir par minimiser la calamité du refus de gett ", a-t-elle déclaré.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi