Gaza : après les cerfs-volants incendiaires, les ballons explosifs

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Gaza : après les cerfs-volants incendiaires, les ballons explosifs

Samedi, l'armée de l'air israélienne a tiré des coups de semonce sur une équipe qui préparait des explosifs.

Selon Tsahal: "nous voyons avec sévérité l'utilisation de ballons et de cerfs-volants incendiaires, et nous agirons empêcher leur utilisation". Les FDI identifient également un changement dans la direction du Hamas: le passage des cerfs-volants aux ballons explosifs est considéré comme bien plus dangereux.

Le danger réside dans le fait que des charges explosives, qui explosent sur de gros cerfs-volants ou des ballons d'hélium, peuvent être activées au moyen de téléphones portables après leur atterrissage sur le territoire israélien. Aujourd'hui, les Gazaouis ont continué à envoyer des dizaines de cerfs-volants et de bombes incendiaires vers Israël. Hier, les pompiers et le personnel du KKL-JNF ont traité plus de 40 incendies à travers le périmètre de Gaza. Les dizaines de cerfs-volants envoyés ont incendié des champs et des forêts, et les pompiers et les militants du KKL-FNJ ont couru d'un endroit à l'autre pour les éteindre.

Jusqu'à présent, 3 400 dounams de forêt et des milliers d'hectares de réserves naturelles ont été brûlés. Danny Ben David, directeur de la région du Néguev occidental pour le KKL, passe de feux en feux, qui incendient des eucalyptus et des pins, expliquant qu'il s'agit d'un énorme dommage écologique: "Des tortues et autres animaux sont brûlés, il est triste de constater qu’ils ont choisi de nous combattre de cette façon, en détruisant la nature. Ce sont des actes méprisables », a-t-il dit.

La frontière de la bande de Gaza, hier

La frontière de la bande de Gaza, hier

Les soldats du génie de combat qui sont arrivés vendredi matin dans les environs de Gaza pour rassembler les forces sur le terrain affirment qu'ils sont là pour protéger les civils : "Nous sommes venus pour assister les forces de la police, les forces de sécurité et les pompiers, il y a beaucoup d'activité sur la clôture. Notre objectif est de protéger les résidents, c'est ce qui est finalement le plus important. Nous remplissons notre rôle et c’est une bonne chose, malgré la chaleur et la fumée. "

La route 34 a été ouverte à nouveau il y a une demi heure, après avoir été fermée à la circulation entre la jonction de Yad Mordechai et Sderot suite à un grand feu au bord de la route où les pompiers se tenaient, près de Nir Am. À la fin de la semaine, un cerf-volant piégé a été trouvé dans un champ près de la barrière frontalière. Il était connecté à un système d'exploitation, visant à nuire aux vies humaines.

Les sapeurs de la région de Lakish qui ont été appelés sur le site ont neutralisé le cerf-volant découvert et éliminé le danger qu'il contenait. La police met en garde à plusieurs reprises contre les dangers inhérents aux objets suspects, y compris les cerfs-volants, et demande à la population d'être très prudente lors de leur localisation. Elle demande de rester à l'écart de la scène, d’appeler immédiatement le poste de police et de laisser les professionnels de la police s’en occuper.

Le commandant par intérim du district sud, Yehuda Cassantini, a déclaré: "Nous continuerons à renforcer le périmètre de Gaza avec des pompiers et des camions de pompiers pour offrir la réponse la plus rapide et afin de sauver des vies et des biens. Les résidents de l'Etat d'Israël en général et les résidents du périmètre de Gaza en particulier doivent savoir qu'ils ont les meilleurs pompiers du monde. Ces derniers sont déterminés dans leur mission et continuent à protéger les résidents et les propriétés.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi