Gaza: une autre journée de manifestations violentes se prépare

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Gaza: une autre journée de manifestations violentes se prépare

Après une journée particulièrement violente à la frontière de la bande de Gaza, les forces de sécurité se préparent aujourd’hui (mardi) à une journée similaire. Au Liban, l'organisation du Hezbollah et dans la branche locale du Hamas devraient organiser une marche parallèle des réfugiés palestiniens.

Le porte-parole de Tsahal a indiqué que pendant la journée, un nombre record de participants à des manifestations dans la bande de Gaza a été enregistré, soit quelque 40 000 manifestants dans 13 endroits différents. Dans le même temps, après la recommandation de l'armée israélienne et du Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires, le ministre de la Défense a approuvé l'ouverture du passage de Kerem Shalom aujourd'hui.

Dans la soirée, une consultation de sécurité a été organisée, dirigée par le Premier ministre, avec la participation du ministre de la Défense, du ministre de la Sécurité publique et d'autres hauts fonctionnaires. "L'action déterminée des FDI et des forces de sécurité a empêché une percée dans les frontières d'Israël", a déclaré Netanyahou.

Le Hamas a apparemment décidé d'intensifier la pression sur Israël et dans l'establishment de la défense, il pourrait avoir des répercussions dès demain. Le Hamas prévoit de continuer à envoyer des jeunes militants se suicider sur la barrière frontalière et a également décidé de poursuivre la manifestation demain et de continuer même après la journée de la Nakba.

Forces de Tsahal à la frontière de Gaza Photo: Bureau du porte-parole de Tsahal

Forces de Tsahal à la frontière de Gaza Photo: Bureau du porte-parole de Tsahal

L'organisation terroriste place la traversée de la clôture comme une cible centrale pour les manifestants. Le Hamas explique que s'ils parviennent à franchir la barrière et à occuper une zone, même à 100 mètres de profondeur à l'intérieur d'Israël, cela sera considéré comme une grande réussite. Pour la première fois depuis longtemps, des voix dans la bande de Gaza demandent que le Hamas réponde violemment au meurtre massif sur la clôture frontalière.

L'armée israélienne a transmis hier au Hamas un message indiquant que la prochaine réaction ne resterait pas dans l'enceinte de la clôture, mais que l'armée de l'air bombarderait des cibles à l'intérieur de la bande de Gaza. Tsahal craint que le Hamas ne tente de trouver d'autres moyens de nuire à Israël.

L'establishment de la défense a évoqué la possibilité que l'organisation tente de frapper par la mer ou par les airs. D'autre part, le Hamas présente fièrement ses réalisations dans la bande de Gaza - la quantité et la variété des manifestants et le grand nombre de victimes qui travaillent pour l'organisation.

La marche de protestation - également au Liban

Les manifestations et marches aujourd'hui devraient pour la première fois quitter la bande de Gaza et se dérouler ailleurs. Par exemple, au Liban, où le Hezbollah et la branche locale du Hamas organisent, leur propre marche.

Les organisateurs placent des manifestants palestiniens des camps de réfugiés à un point de rencontre au fort de Beaufort, où la marche commencera. Pour l'instant, il n'est pas clair si les militants ont l'intention de marcher vers la frontière israélienne ou de maintenir une distance de sécurité.

Des sources dans l'établissement de la défense estiment que demain, des perturbations se produiront également dans le passage de Qalandiya près de Ramallah et de Jérusalem-Est, et même s'intensifieront. On estime que les manifestations ne se termineront pas aujourd'hui, surtout à la lumière du début du mois de Ramadan et de son premier vendredi, qui aura lieu à la fin de la semaine.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi