Frappes de Tsahal en Syrie et les dégâts collatéraux

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Frappes de Tsahal en Syrie et les dégâts collatéraux

L'organisation syrienne de surveillance des droits de l'homme a rapporté dimanche qu'au moins six personnes, dont des ressortissants étrangers, avaient été tuées dans les frappes de l'armée de l'air israélienne contre diverses cibles en Syrie.

Selon des membres du Center for Human Rights basé à Londres, les personnes tuées - membres du régime syrien et des milices qui le soutiennent – sont de nationalité syrienne et étrangère. La nuit dernière, les FDI ont documenté l’une de ces attaques, lors de laquelle le drone iranien, qui avait été lancé depuis la base T4 près de Tadmor dans le centre de la Syrie, a été détruit. À la suite de ces événements, l'armée israélienne renforcera le système de défense dans le nord.

Hier soir, les médias syriens ont rapporté une autre attaque israélienne à Halhla, dans le sud-ouest du pays, que les Syriens ont par la suite démentie.

Les restes de missiles syriens dans les communautés du nord

Les restes de missiles syriens dans les communautés du nord

"Israël est un allié loyal des Etats-Unis et nous soutenons son droit de se défendre contre les forces syriennes et les milices soutenues par l'Iran dans le sud de la Syrie", a déclaré la Maison Blanche mardi soir après l'escalade dans le nord. "Nous appelons l'Iran et ses alliés à cesser les actions provocatrices et à œuvrer pour la paix dans la région", indique le communiqué.

Le Pentagone a transmis qu'Israël avait le droit de se défendre contre des actions agressives. Le porte-parole du Pentagone Adrian Rankin-Galway a ajouté : "Israël est notre partenaire le plus proche dans la région et nous soutenons pleinement son droit à se défendre contre une menace pour son territoire et ses habitants". Il a précisé que les États-Unis n'étaient pas impliqués dans l'attaque contre la Syrie.

Selon l'armée israélienne, un drone iranien a pénétré en Israël tôt le matin et a survolé environ une minute et demie la vallée du Jourdain avant d'être abattu par un hélicoptère Apache de l’armée de l’air. Après la chute de l'avion, les avions de l'armée de l'air israélienne ont riposté et attaqué une série de cibles syriennes et iraniennes.

f16 2

Selon le général de brigade Tomer Bar, le chef de l'armée de l'air: «C'est la plus vaste opération de défense contre la Syrie que nous ayons menée depuis l'Opération « Paix pour la Galilée ». Notre supériorité aérienne n'a pas été affectée aujourd'hui. Il n'est pas possible de laisser à l’Iran la possibilité de poursuivre son ancrage en Syrie. "

Il a ajouté que l'Iran travaillait à déployer des systèmes de communication en Syrie qui auraient pour objectif de surveiller Israël: "Notre opération a été un succès opérationnel complet contre l'agression iranienne et la chutzpah (mot hébreu pour culot) syrienne".

Ce matin, les soldats de Tsahal continuent de rassembler les fragments de l'avion près du kibboutz Harduf. Les équipements lourds et les munitions ont déjà été collectés hier.

Une déclaration de la coalition des alliés du président Bachar al-Assad a affirmé qu'Israël avait attaqué un drone militaire syrien utilisés dans sa guerre contre Daesh (ISIS). "Israël et les Etats-Unis aident les organisations terroristes en Syrie et se soucient des besoins de Daesh", indique le communiqué.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi