Fête juive: Hanoucca victoire intemporelle de l'esprit sur l'idôlatrie

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

H A N O U C A 5780

Durant 8 jours, nous allons allumer  tous les soirs les lumières de Hanouca qui symbolisent pour nous la victoire permanente de l'esprit sur l'idôlatrie, sur la tyranie, sur la violence dans toutes ses formes.

La liturgie juive, qui sait si admirablement faire ressortir le sens profond de nos fêtes, a institué comme lecture  pour le chabbat Hanouca, la Haftara du prophète Zacharie qui se termine par la célébre proclamation du prophète: Lo be'haïl velo beko'ah, ki im berou'hi, amar adonay tzevaoth, ni par la puissance, ni par la force, mais bien par mon esprit dit l'Eternel Tzevaoth.

Les événements historiques commémorés par la fête de Hanouca sont une éclatante illustration de cette parole prophètique car ce qui a procuré aux Macchabées la victoire, ce n'était pas leur force physique - ils représentaient qu'une poignée de soldats - mais la conviction qu'ils luttaient pour D.ieu et sa Torah en d'autres termes pour une civilisation fondée sur la primauté de valeurs comme l'amour, la charité, la liberté de pensée, la justice, la paix, toutes notions qui conditionnent la vie supérieure de l'homme. Ils avaient la certitude et la conviction profonde qu'ils défendaient leur âme.

Mais la parole de Zacharie n'a pas été invoquée seulement à propos de Hanouca. Si elle orne aujourd'hui encore le frontispice de tant de synagogues reconstruites et restaurées après que la barbarieet le paganisme modernes les aient profanées, comme jadis les Grecs firent avec le Temple de Jérusalem, c'est qu'elle reste toujours vraie et actuelle pour le peuple juif  et en particulier pour les dirigeants de l'Etat d'Israël..

Pour tous ceux qui voient dans l'histoire juive ni une succession d'accidents, ni une continuité déterminée une fois pour toutes, mais bien un développement continu par la volonté et l'action des hommes agissant selon les enseignements traditionnels, il est normal de chercher dans l'"inauguration" de la paix  qui s'ébauche doucement certaines leçons de Hanouca.

Hanouca que nous célébrons cette année et pour peu que l'histoire du Moyen Orient continue à progresser, devrait être pour nous une fête si différente des autres Hanouca. Ce devrait être, cette année, la vraie Hanouca, quand, en plein hiver, la chaleur et la lumière reprennent le dessus pour libérer l'espoir et la réconciliation entre les deux peuples qui vivent  ensemble l'un à côté de l'autre.

Les rabbins du Talmud rapportent uniquement le miracle de la fiole d'huile pour rappeler la fête de Hanouca. Ils ont délibérement passé sous silence la victoire militaire. C'est la première leçon de Hanouca qui a totalement transmuté la victoire militaire pour ne retenir que la victoire spirituelle.

Cette leçon, les Israéliens dans leur majorité l'ont compris. Israël peut remporté encore de nombreuses victoires militaires, la vraie victoire c'est la victoire de la paix et de la sécurité.

Le chemin sera encore long, mais l'essentiel, c'est que les ennemis d'hier semblent emprunter ce chemin qui ménera un jour à une paix véritable. C'est là une des leçons importantes que Hanouca nous enseigne particulièrement cette année . Espérons que le prochain Hanouca apportera une paix définitive au Moyen-Orient, cette terre déchirée par des guerres, par la haine, le terrorisme durant plus d'un demi-siècle.

Puissent les lumières de Hanouca éclairer le chemin qui mène à la paix , difficile et ardu pour que s'accomplisse les paroles du prophète Zacharie "Pousse des cris de joie et réjouis-toi, fille de Sion!"

 

 

 

 

CLAUDE LAYANI

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi