La fête de Chavouot dans les temps modernes

Actualités, Alyah Story, Fêtes, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La fête de Chavouot dans les temps modernes

De nouveaux rituels et cérémonies ont été introduits au fil du temps.

Au XIXe siècle, le mouvement réformiste allemand, qui avait éliminé la bar-mitsva comme cérémonie de «maturité» pour ses garçons de treize ans, a institué une nouvelle initiation à la responsabilité juive pour ses garçons et ses filles: la confirmation. Conçu comme le point culminant d'un cours d'étude pour les adolescents, il a été initialement tenu le jour de Shabbat pendant Pessa’h, Souccot ou Hanoukka.

Il a été déplacé rapidement à Chavouot, la fête appropriée pour exprimer son engagement envers les idéaux juifs et la vie juive, quand l'acceptation volontaire de la loi de Dieu est commémorée. Adoptée par le mouvement conservateur et même par certaines congrégations orthodoxes après son introduction en Amérique en 1846, la confirmation gagna en popularité, devenant une caractéristique répandue la première nuit ou le premier matin de Chavouot. [Aujourd'hui, les orthodoxes et la grande majorité des congrégations conservatrices ne tiennent pas de cérémonies de confirmation.]

shavouot

En Israël, les pionniers du début du XXe siècle qui ont récupéré la terre se sont recentrés sur les aspects agricoles de la fête. Dans les festivals de bikkurim (offrandes des prémices de la terre) modernes, des enfants vêtus de blanc, portant des couronnes de fleurs et des paniers de produits de leurs villages locaux et des kibboutzim ont participé aux défilés et aux processions pour présenter cérémonieusement leurs premiers fruits dans un grand apparat.

Lire des poèmes, chanter, danser, exposer des œuvres d'art et présenter des spectacles dramatiques ont accompagné les offrandes, qui ont été vendues au profit du Fonds national juif. [Connu en hébreu sous le nom de Keren Kayemet le-Yisrael, ce fonds a été créé pour acheter des terres à des propriétaires terriens arabes dans le but d'y installer des pionniers juifs.]

La fête de Chavouot continue d'être observée de cette façon en Israël et, dans tout le monde juif, avec des offices à la synagogue.

Source : myjewishlearning.com

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi