Fashion Week: les Israéliens férus de mode élégante mais confortable

Actualités, Alyah Story, Design, Fashion, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Israéliens férus de mode élégante mais confortable

Il y a une énergie particulière qui se dégage des rues de Tel Aviv, la ville reconnue comme la capitale de la mode en Israël.

Les résidents élégants, jeunes et moins jeunes, ont tendance à déambuler dans des vêtements légers qui peuvent facilement aller du bureau à une soirée ou même à une fête. Un maquillage discret, les cheveux au naturel et des chaussures confortables complètent souvent ce look facile à porter.

Cependant, un style simple ne se traduit pas par des vêtements peu sophistiqués quand il s'agit de l'industrie de la mode de Tel Aviv, qui abrite certains des meilleurs talents de design dans le monde. Beaucoup de grandes marques de mode d'Israël embrassent simplement leurs racines méditerranéennes en créant des vêtements pratiques et durables, tout comme leurs muses israéliennes.

Des créateurs de la plus ancienne maison de couture israélienne aux nouveaux labels des récents diplômés du Shenkar College of Engineering and Design, les créateurs de mode israéliens semblent convenir que le penchant pour le confort et la fonctionnalité reste au cœur du prêt-à-porter israélien.

"Je pense que c'est très important pour la foule israélienne de s'habiller très confortablement", affirme Sharon Tal, chef designer de Maskit, la marque de mode historique récemment relancée. "C'est le défi de concevoir des vêtements confortables qui seront toujours très élégants et beaux."

Un climat chaud

Le climat d'Israël est le plus facile à blâmer pour le style sans fioritures populaire chez les Israéliens. En tant que pays dont le paysage comprend 60% de désert, Israël connaît un temps chaud la plupart de l'année.

"Je pense que la météo affecte vraiment tout ce qui concerne le design et la culture ici, surtout à Tel Aviv", explique Noy Goz, l’un des trois membres de l'équipe de design de TRES. "Ce n'est pas seulement dans la mode, vous pouvez le sentir également dans les restaurants et la cuisine locale. Tout est très empreint de nonchalance, l’important étant « d’être à l’aise."

Dans le magasin TRES près du boulevard Rothschild de Tel Aviv. Photo par Orit Pnini.

Dans le magasin TRES près du boulevard Rothschild de Tel Aviv. Photo par Orit Pnini.

Bien que TRES ait commencé à créér des tenues de soirée, une collection décontractée de t-shirts en coton présentée lors de la TLV Fashion Week en 2017 est rapidement devenue un best-seller.

La collection de TRES utilise beaucoup de matériaux légers et lavables à la machine, comme le lin, le coton et le denim, importés principalement du Japon et d'Italie. Les robes en lin et les hauts à boutons sont les produits phares de la boutique de la marque à Tel Aviv, avec des robes couvrantes et des jupes qui peuvent être portées de différentes façons pour flatter différents types de corps.

Le lin est un tissu classique en Israël en raison de sa capacité à préserver la fraîcheur. "Cela correspond à l'ambiance du style israélien, un peu ridé mais toujours à la mode", explique Noy Goz à la presse.

"Tout [à Tel Aviv] est tellement improvisé. Vous pouvez le voir quand vous marchez dans la rue», explique Tamar Levit, qui a fondé Muslin Brothers en 2011 avec Yaen Levi, un autre diplômé du Shenkar. "Vous verrez une climatisation qui coule et un voisin qui mettra sa plante en dessous. Nous essayons toujours de trouver ce genre de moments spontanés et de les interpréter dans la mode. "

Le résultat est une collection imprégnée d'un peu d'humour dont les tailles unisexes surdimensionnées défient les normes de genre et permettent une grande marge de manœuvre pendant les mois les plus chauds.

Façonner la mode en Israël

Ce n'est pas seulement le climat d'Israël qui pousse les concepteurs vers des styles décontractés. Le manque d'industrie textile en Israël peut être extrêmement limitant pour les jeunes designers qui ne peuvent pas se permettre d'importer des tissus chers, dit Tal. Elle a travaillé à Londres en tant que chef de broderie pour Alexander McQueen avant de relancer Maskit.

«Les vêtements taille-unique sont plus faciles à broder, ils sont plus faciles à concevoir et il est plus facile pour les magasins de vendre», explique-t-elle. "C'est un peu comme la question : « Qui est venu en premier - l'œuf ou la poule ? » Quand les gens n'ont pas le choix, ils utilisent le tissu qu'ils ont, travaillent avec qui ils peuvent et sélectionnent les magasins dans lesquels ils peuvent vendre.

Lorsque Maskit a été fondée en 1954, le melting-pot de la culture israélienne a inspiré de nombreuses techniques et silhouettes de la collection telles que la cape du désert, les tuniques bédouines et les broderies traditionnelles.

L'emblématique manteau du désert, l'une des créations originales de Maskit, est toujours l'un des best-sellers de la marque, avec son ajustement réglable attrayant à la fois pour les clients israéliens et internationaux.

Bien que la mode à Tel Aviv soit plus informelle que dans d'autres villes métropolitaines comme New York, Tal et Goz voient un intérêt accru pour les tendances internationales plus habillées. Cependant, dit Goz, "le style israélien ne sera jamais très façonné ou collet monté, ce n'est pas dans les racines".

Alors que Tel Aviv célèbre sa sixième édition de la Fashion Week cette année, l'enthousiasme et le talent des designers locaux continuent de propulser la mode israélienne au devant de la scène mondiale.L'événement débute aujourd'hui au complexe historique de Hatahana à Tel Aviv et se poursuivra jusqu'au 13 mars.

Parmi les designers et les marques qui présentent leurs collections, citons Alon Livne, le département de design de mode Shenkar, Victor Bellaish, la créatrice de bijoux Maya Geller, les civils de Holyland, Dror Contento, Dorin Frankfurt et d'autres. Il y aura également plusieurs spectacles qui mettent en valeur les talents de designers émergents, une boutique pop-up organisée et un événement de technologie de la mode.

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi