Le nombre d'entreprises israéliennes en faillite en baisse en 2018

Actualités, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le nombre d'entreprises israéliennes en faillite en baisse en 2018

Le nombre de demandes de faillite déposées en 2018 est de 19 294, contre 21 232 demandes en 2017. Ces chiffres ressortent des données officielles du bureau des ressources de l'État au ministère de la Justice, l'avocate Sigal Yaacobi.

Les données pour l'année 2018 vont jusqu'au 23 décembre, de sorte qu'il faudra encore une semaine pour obtenir une réponse complète, mais le nombre de plaintes en faillite déposées en 2018 ne sera probablement pas supérieur à celui de 2017.

"Pour la première fois en plus de 15 ans, la tendance s'est inversée et le nombre de demandes de séquestre et de déclarations de faillite a chuté", a déclaré Sigal Yaakobi. Ce changement de tendance peut indiquer qu'Israël se rapproche d'un point d'équilibre par rapport à l'insolvabilité dans le monde occidental et par rapport à la taille de la population ».

Selon un nouveau rapport publié par l'institut de recherche IVC, de moins en moins de startups ferment chaque année en Israël. Le rapport analyse le nombre de startups qui ferment et l'argent qu'elles ont collecté. Selon le rapport, 3 307 startups de haute technologie ont mis fin à leurs activités entre 2012 et 2017 après avoir collecté 3,8 milliards de dollars. L'étude n'a pas examiné les raisons pour lesquelles les startups ont fermé leurs portes.

de moins en moins de startups ferment chaque année en Israël

de moins en moins de startups ferment chaque année en Israël

634 startups ont fermé leurs portes en 2013 après avoir levé 1,4 milliard de dollars, 710 en 2014 (665 millions de dollars), 590 en 2015 (327 millions de dollars), 540 en 2016 (350 millions de dollars) et 352 en 2017 (406 millions de dollars). Le rapport n'incluait pas 2018, mais IVC estime que 550 startups fermeront leurs portes en 2018 d'ici la fin de l'année.

Les chiffres d'IVC montrent que 1 147 startups ont été fondées en 2013, ce qui signifie que le ratio entre les startups qui ont fermé leurs portes et les startups fondées cette année était de 55%. 1 353 startups ont été créées en 2014 (52%), 1 290 en 2015 (45%), 1 102 en 2016 (49%) et 823 en 2017 (42%).

Actuellement, 8 360 entreprises de haute technologie sont actives en Israël, soit deux fois et demie le nombre qui a fermé à compter de 2013. Selon IVC, les sociétés actives collectent en moyenne 4,43 millions de dollars par an. Les startups qui ont fermé ont fonctionné en moyenne 5,5 années avant leur fermeture, au cours de laquelle elles ont collecté en moyenne 623 millions de dollars par an. Le rapport montre également que les sociétés qui ont fermé ont survécu en moyenne quatre ans entre leur dernier tour de financement et la date à laquelle elles ont été fermées.

2 590 startups, soit 78% de toutes celles qui ont fermé leurs portes, l'ont fait au tout début. 1 228 startups, soit 37% de toutes les fermetures, étaient des sociétés Internet. En raison des faibles coûts de développement dans ce secteur, selon IVC, elles n’ont mobilisé qu’un capital total de 468 millions de dollars avant la fermeture. 432 startups du secteur des sciences de la vie ont collecté un total de 808 millions de dollars avant la fermeture et 828 startups du secteur des communications ont collecté un total de 800 millions de dollars avant la fermeture.

Source: Ynet - globes.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi