Facebook et Google commencent à payer en Europe et quand en Israël? -vidéo-

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Facebook et Google commencent à payer en Europe et quand en Israël? -vidéo-

Facebook et Google commencent à payer en Europe - et quand en Israël?

Les géants de la technologie Facebook et Google mènent actuellement des batailles défensives dans plusieurs arènes à travers le monde - et ce qu'ils ont tous en commun est l'accord transfrontalier selon lequel le pouvoir qu'ils ont accumulé est excessif et mérite des restrictions dans plus d'un aspect - de la taxation appropriée au contrôle du paiement qu'ils facturent pour la distribution de contenu. En Israël, les régulateurs sont toujours loin derrière pour contrôler les paiements facturés par Facebook et Google en Israël.

L'Union européenne mène actuellement une ligne militante contre les géants des médias. Bruxelles a déjà pris une décision qui a créé un précédent reconnaissant le droit des créateurs de contenu tels que les journaux et les réseaux de télévision d'exiger le paiement de Google et Facebook pour toute utilisation de leur contenu, car ils bénéficient d'un contenu qu'ils n'ont pas créé.

Google tente d'anticiper en proposant un remède à la Mecque et a déjà conclu des accords en vertu desquels il verse des millions d'euros à des médias allemands et français, par exemple, alors que des négociations sont en cours avec des représentants des pays.

Hier (mardi), il a été annoncé que Facebook avait également conclu un accord avec les principaux médias britanniques, tels que le Guardian et le Daily Mirror: Facebook leur paiera des millions de livres sterling en échange de l'utilisation du contenu.

Peter Breuer, journaliste hongrois-israélien de Budapest, a expliqué: "Et maintenant, les médias ont fait leurs preuves, ils peuvent influencer et faire pression et conclure des accords,  "Il fonctionne grâce au contenu de nos médias et il n'est pas équitable que les médias soient moins rentables que Facebook et autres."

Au Royaume-Uni cette semaine, ils ont annoncé la création d'un département spécial au nom du pays, qui n'est autorisé à traiter qu'avec les géants de la technologie et peut également leur infliger une amende. Aux États-Unis, l'Autorité antitrust a recommandé que Facebook soit poursuivi pour abus de pouvoir, et des allégations sont faites dans le monde entier selon lesquelles ces entreprises éludent les paiements d'impôts. En Israël, il n'est pas surprenant que la question soit à la traîne.

 

La personne qui fait pression pour discuter de la question est l'ancien membre de la Knesset Roy Folkman, qui a été nommé par le ministre des Communications Yoaz Handel pour diriger le comité de réglementation des émissions de télévision.

 

«Tout comme cet état de fait est pris en compte en Europe, au Royaume-Uni, aux États-Unis de même notre autorité de la concurrence en Israël devrait le traiter », explique l'avocat Niv Zeckler, un expert antitrust. "Tant que l’autorité de la concurrence n’aura pas réglé ce problème, le résultat obtenu sur le marché intérieur est bien pire que la situation sur les autres marchés."

 

«Quand  50% des revenus publicitaires vont au numérique, à Facebook et à Google, les revenus des chaînes commerciales sont lésés», déclare Roi Alba, PDG de l'Association des réalisateurs de cinéma et de télévision. Israeliness. "

 

Keshet 12 a également rejoint récemment une association qui vise à préserver les intérêts des créateurs de contenus locaux, aux côtés des géants internationaux. En Europe, le fort lobby et l'intérêt manifesté par les législateurs ont déjà porté leurs fruits. "

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi