Recherche israélienne: le terrorisme favoriserait la schizophrénie

Actualités, Antisémitisme/Racisme, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Recherche israélienne: le terrorisme favoriserait la schizophrénie

Les chercheurs de l'Université de Haïfa qui ont examiné des centaines de milliers d'enfants ont constaté que ceux dont les mères avaient été exposées à une attaque terroriste pendant la grossesse étaient 2,5 fois plus susceptibles de souffrir de schizophrénie. Les chercheurs spéculent que l'exposition au terrorisme pendant la grossesse peut endommager le cerveau du fœtus.

Des études antérieures ont montré que l'exposition à des attaques terroristes par la télévision - c'est-à-dire à la couverture médiatique d'incidents terroristes dans lesquels la personne n'était pas impliquée personnellement - cause des dommages et des pertes de ressources psychologiques.

L'étude, publiée dans la revue Schizophrenia Research, a été menée par Yael Weinstein, Steven Levine, Yitzhak Levav, le Prof. Mark Galkaroff et David Roeh du Département communautaire de santé mentale de l'Université de Haïfa, Ina Pogachev et Rinat Yaffe du Département de l'Information et de l'Estimation du Ministère de la Santé

Les chercheurs ont basé leurs données sur 201 048 enfants nés entre 1975 et 1995, parmi eux 97 711 filles et 103 337 garçons. Le suivi des enfants a pris en moyenne 27 ans pour déterminer s'ils ont développé ou non une schizophrénie.

Pendant la période de l'étude, il y a eu 782 attaques terroristes en  622 jours. Selon la méthode d'étude, si un événement terroriste est survenu pendant la grossesse, l'enfant est considéré comme ayant été exposé à une attaque terroriste.

Hypothèse: des dommages au canal nerveux

L'étude a révélé que les enfants nés de mères exposées à des actes terroristes étaient 2,5 fois plus susceptibles de développer la schizophrénie que les autres. Les mères exposées au terrorisme ont eu 3 257 enfants, dont 0,64% ont reçu un diagnostic de schizophrénie. Le groupe témoin, qui comprenait des mères qui n'étaient pas exposées au terrorisme, comptait 197 791 enfants, dont 0,25% ont reçu un diagnostic de schizophrénie.

Il est possible que l'exposition à des actes terroristes et des conséquences psychologiques à la suite de cette exposition pendant la grossesse, endommage le canal nerveux des nouveau-nés et touche différentes parties du cerveau, augmentant ainsi le risque de schizophrénie », a expliqué le Professeur Levine, « La période de grossesse est une période critique pour le développement du cerveau de l'enfant et est influencée par le stress de l'exposition au terrorisme. "L'exposition maternelle aux attaques terroristes pendant la grossesse peut entraîner des dommages au système immunitaire du fœtus, une augmentation des niveaux d'hormones glucocorticoïdes, et des perturbations du développement du cerveau."

La schizophrénie, d'une altération du contrôle de la réalité

La schizophrénie, d'une altération du contrôle de la réalité

Schizophrénie: des hallucinations au détachement total

Environ 70 000 Israéliens souffrent de schizophrénie, maladie psychiatrique qui apparaît dans le film "The Wonders of Reason", qui décrit la vie du mathématicien John Nash, lauréat du prix Nobel d'économie (1994)

La schizophrénie entraîne la déconnexion du patient de son environnement tout en souffrant d'une altération du contrôle de la réalité et de troubles de la pensée et du comportement. La maladie est divisée en deux groupes principaux, selon les symptômes: ceux avec des symptômes «positifs» comprenant des hallucinations, des troubles de la parole ou du comportement désorganisés et ceux avec des symptômes «négatifs» tels qu'une capacité verbale limitée, une mauvaise humeur et un retrait social.

Le diagnostic de la schizophrénie est basé sur la durée des symptômes: ceux-ci doivent durer six mois, avec au moins un mois de symptômes positifs, et le patient lui-même doit montrer une régression significative dans le fonctionnement social et professionnel.

Aujourd'hui, la schizophrénie est plus susceptible d'être traitée comme un groupe de troubles cérébraux que comme une seule maladie. Selon les théories actuellement acceptées, les causes de la maladie sont la charge génétique, les événements qui touchent le fœtus dans l'utérus de la mère, ainsi que les pressions psychologiques.

La maladie survient chez les hommes âgés de 18 à 25 ans et chez les femmes âgées de 26 à 45 ans. Il est rare qu’elle éclate avant l'adolescence ou après 45 ans. Plus la maladie est tardive, plus les symptômes sont susceptibles de s’atténuer.

Moins de la moitié des schizophrènes fondent une famille. Un tiers des patients ont des troubles cognitifs, mentaux et émotionnels et subissent des procédures dégénératives. Plus la maladie continue, plus les patients connaissent une baisse du QI. L'espérance de vie des patients atteints de schizophrénie est inférieure de 20% à celle de la population générale et environ 10% d'entre eux se suicident.

Environ 80% des schizophrènes fument (contre environ 25% de la population générale), dont près de la moitié sont obèses (contre environ 30% de la population). Environ 15% des patients seront entrainés à commettre un crime mineur ou auront un mode de vie errant. Environ un tiers des schizophrènes ne répondent pas du tout aux médicaments. Environ la moitié d'entre eux souffriront d'une recrudescence de la maladie dans l'année suivant leur sortie de l'hôpital. 80% seront ré hospitalisés dans les deux ans.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi