Exposition: entre mythe et réalité, la ménorah au Vatican

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une splendide exposition de menorah au Vatican et à Rome

Une exposition sans précédent centrée sur l'image, l'histoire et le symbolisme de la menorah à sept branches a ouvert à Rome.

Intitulé "Menorah: Cult, History and Myth", l'exposition est un projet commun du Musée du Vatican et du Musée juif de Rome – c’est la première fois que les deux musées ont coopéré de cette façon. Elle se déroulera jusqu'au 23 juillet.

Une partie de l'exposition est installée dans l'espace Carlo Magno du musée du Vatican sur la place Saint-Pierre, et une partie dans le musée juif de Rome, situé à environ 1500m, dans le complexe de la grande synagogue de l’autre côté du Tibre.

Lampe en argent gravé et repoussé Di Segni, 1763, à gauche, et "L'Annonciation à Zacharie" par Andrea Sacchi, 1636-1649 (photo de la Lampe de Hanoukka: Musée juif de Rome, peinture Sacchi: Musée du Vatican)

Lampe en argent gravé et repoussé Di Segni, 1763, à gauche, et "L'Annonciation à Zacharie" par Andrea Sacchi, 1636-1649 (photo de la Lampe de Hanoukka: Musée juif de Rome, peinture Sacchi: Musée du Vatican)

L'exposition, qui a nécessité 3 ans et demi d’organisation, comprend quelque 130 tableaux, illustrations et autres représentations de menorah de partout dans le monde. L'objet exposé le plus ancien est la pierre dite Magdala, un bloc sculpté datant du premier siècle C.E. que les experts pensent être une représentation du Second Temple de Jérusalem. Il a été découvert lors des fouilles d'une ancienne synagogue en Galilée en 2009. C’est la plus ancienne sculpture de menorah trouvée en Israël.

L'exposition explore le destin de la menorah d'or du Temple qui a été amenée à Rome comme butin de guerre lorsque les Romains ont saccagé le Temple en 70 C.E., scène immortalisée dans une sculpture figurant sur l'ancienne Arche de Titus. Une réplique de la sculpture constitue une des pièces maîtresses de l'exposition. La menorah du temple a disparu après que les vandales aient pillé Rome en 455, et les légendes persistent sur le fait qu’elle est probablement cachée au Vatican.

Source : jta.org

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi