Israël : Eurovision 2019 une bombe à retardement

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Mahmood Italie Eurovision 2019 Israël

Israël & Eurovision :  un enjeu politique !

Eurovision 2019 à Tel-Aviv

Tel-Aviv, Israël

 

Rares sont les événements à caractère international qui se déroulent en Israël.L’Eurovision 2019  en mai prochain à Tel-Aviv commence à nourrir des tensions sous-jacentes  qui étaient à prévoir.
Le climat tendu dans lequel le pays vit en permanence, le sera plus encore dans les semaines à venir avec les élections prévues le 9 avril et qui déjà s’agitent à faire des vagues.

Ce concours fêtera sa 64ème édition et sera suivi  par plus de 200 millions de téléspectateurs à travers le monde, un  véritable coup de projecteur pour le chef du gouvernement et la coalition en place.
Mais attention, à la suite des tensions qui pourraient prendre des allures d’état de siège !

L'Eurovision : une bombe à retardement

Déjà en 1979, lorsque l’État d’Israël a accueilli l’Eurovision  pour la première fois à Jérusalem, il régnait un climat d’insécurité permanent. Il y a tout juste 40 ans.
Il y avait à l’époque des tireurs d’élite placés sur tous les toits. Les chanteurs et leurs délégations, étaient soigneusement fouillés chaque fois qu’ils entraient dans leur hôtel ou sur les lieux des répétitions.
En 1999, toujours à Jérusalem, le scénario était reconduit avec des mesures drastiques et des moyens déployés habituellement en temps de guerre !

40 le nombre de la transmission dans le judaïsme

Le chiffre 40 a une signification particulière dans la religion juive. C'est un nombre magique celui de la transformation au sens propre comme au sens figuré.  Celui de la passation d'un état à un autre.
Moïse restera 40 jours sur la montagne du Sinaï afin de recevoir les tables de la loi ce qui transformera à tout jamais le peuple en une nation dotée d'un code de vie sociale.

Le peuple hébreu errera pendant 40 ans dans le désert afin de transformer des esclaves en guerrier prêts à gagner enfin leur terre .
Il faut 40 jours pour le développement du  foetus
40 Seah sont requis pour qu'un bain rituel soit cacher (mikvé).
Lors de la conversion au judaïsme, l'ultime étape est ce bain rituel, se tremper tout le corps sans aucune séparation entre l'eau et le corps, sous ces 40 seah constituée exclusivement d'eau de pluie .  40 est le nombre qui permet le passage de l'impureté de la mort à celle de la vie d'où la fonction du mikvé pour la femme en particulier.

L’ITALIE : un gagnant POSSIBLE ?

Israël s’enflamme ! En mai prochain, nous serons avec ALLIANCE en direct de Tel Aviv et en première ligne !
Les risques d’attentats seront estimés supérieurs par les autorités et les mesures de sécurité vont être amplifiées.

La puissance médiatique que génère l’organisation du plus grand show télévisuel mondial en live est une occasion inespérée pour les mouvements radicaux contestataires d’un régime de faire entendre leurs voix.
Les militants du  BDS et autres activistes pro-palestiniens vont continuer leur propagande et essayer par tous les moyens de perturber un concours qu’ils accusent  en ces termes :

« Eurovision, ne blanchissez pas l’occupation militaire et les violations des droits humains par Israël. »

Si l’on commence à faire d’un événement musical, certes, aussi populaire soit-il, le déclencheur d’une  poudrière à canon, la conciliation entre les peuples sera perdue d’avance.

La communication entre les êtres paraît être le problème le plus délicat et le plus urgent à résoudre.Vouloir jeter entre toutes ces forteresses individualistes  les ponts-levis de la compréhension et de la bonne volonté, semble une aventure humaine difficile et périlleuse.

La communion entre les peuples n’est-elle pourtant pas  garante de notre passé et de notre avenir ?

Dommage pour le concours qui passe à côté du nombre « magique » et rassemblera cette année 41 participants soit 40 +1 (il y avait au départ 42  pays inscrits mais l’Ukraine se retire pour des raisons d’un désaccord majeur entre sa participante et le diffuseur  sur les clauses du contrat imposé par la chaîne ! )

Par contre, l’Italie elle ,ne s’y est pas trompé, faut-il y voir le présage d’une victoire stratégique de la participation italienne qui 40 ans après les accords de paix israélo-égyptien de Camp David, présente un talentueux rappeur italo-égyptien avec une chanson sur « L’argent » un thème qui éveille dans la notre société  tant de sens commun.

L’hypothèse d’un égyptien primé en Israël !
Pourrait réveiller quelques tensions entre les deux pays qui vivent un climat de «  paix froide  ». Le rejet d'Israël par son voisin égyptien est une constante.

Toujours est-il que quel que soit le résultat, l’Italie sortira gagnante de ce Grand Prix et ce, à plus d’un titre.

Stratégie marketing ou simple coïncidence ?

La question reste posée, mais lorsque l’on connaît la lutte de promotion acharnée, que vont se livrer les contributeurs de chaque pays qui ont investi financièrement pour faire gagner leurs poulains, rien n’est moins sûr.

Des candidats bien huilés, dressés pour la parade comme de véritables chevaux de course.

L’on va se battre à coup de sourires de façade, de cocktails semi-mondains, d’extravagances et par médias interposés, pour capter l’attention et renforcer la position des pronostics de quelques purs sangs favoris des bookmakers.La guerre des nerfs est déclarée avant le combat dans l’arène européenne de la chanson.

41 partants au départ, pour un seul vainqueur à l’arrivée. …on n’achève pas les chevaux !

Tous concurrents en quête de gloire et dont la moitié ou  presque sera éliminée dans les 2  demi-finales, et enfin pour les heureux sélectionnés, la finale, celle de tous les enjeux d’où sortira le lauréat unique qui en une soirée sera propulsé  au rang de vedette internationale de la chanson avec à la clé un succès de ventes assuré.

L’approche du concours rend fébrile beaucoup de monde, les habitants de Tel Aviv se mobilisent avec enthousiasme depuis plusieurs semaines autour d'une expertise de l'organisation et une qualité d'accueil d'un événement qui à n'en pas douter va marquer les esprits.

Tel Aviv, la ville blanche, la noctambule toujours en éveil, où la fête ne s’arrête jamais.
Une ville moderne résolument tournée  vers l’avenir et qui  semble vouloir vivre en dehors du temps.

TEL AVIV et l’EUROVISION, symbiose d’une harmonie  multiculturelle qui va s’offrir le privilège et le plaisir de vouloir refaire le monde.

On attend la suite…

Alexandre BLONDIN

 

 

 

 

 

 

Vos réactions

  1. yves_rouen@hotmail.com'Moise

    41 participants et 1 seul gagnant, donc 40 perdant, on retrouve
    le nombre magique, j en déduit que pour cette édition les perdants seront les vainqueurs, ceux qui vont passer de l’ état des impuretés a
    celui de grâce providencielle !

    Répondre

Répondre à Moise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi