EURO...VISIONS: la victoire de toutes les hypothèses ! De Alexandre Blondin

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

L’Eurovision est à la chanson ce que l’élection de Miss Europe est aux reines de beauté et la Coupe d’Europe de Football aux adeptes du ballon rond. Le bouquet international est tout aussi  rythmé, coloré, empaqueté, populaire et médiatisé.

La seule différence est que l’élégance et le sport respectent les règles de la seule participation aux pays du continent européen, contrairement à l’Eurovision qui dépasse largement les frontières de l’Europe et devient au fil du temps le  carrefour d’un concours en Mondiovision.

Sans vouloir remonter 60 ans en arrière, rappelons simplement qu’en 1978 à Paris, la presse titrait à propos de l’Eurovision " Denise Fabre et Léon Zitrone présentent l’Europe des vingt !" un record à l’époque.

En 1993, avec la chute du rideau de fer et la division de la Yougoslavie, de nouveaux pays émergents font leur entrée dans les arènes de la chanson portant ainsi à 25 le nombre de pays participants.

En 2004 à Istanbul c’est 36 pays qui entrent en compétition avec l’instauration d’une demi-finale, pour n’en sélectionner plus que 24 pour la grande finale.
En 2005, 39 pays sont dans la course !
Le plus grand nombre de participants à une édition du concours fût atteint en 2008, avec 43 pays. Ce nombre record dans l'histoire du concours fut égalé en 2011, mais n'a toujours pas été dépassé.

Au vu des ambitions financières et de la dimension internationale que s’est fixé l’UER, organisateur du show télévisuel, l’Eurovision franchira un jour le cap des 50 participants.

Mais peu importe le thème du refrain,  l’enjeu est stratégique et commercial, il faut gagner à tout prix car chaque contributeur à dépenser une petite fortune pour être sur la scène euromondialiste de l’Eurovision !

Cette année à Tel Aviv, 41 nations d’Europe, d’Asie de l’Ouest et d’Océanie défendront en chanson, des messages d’amour, de haine, de rupture, de violence et d’universalité  par la voie de refrains manipulés et pour certains aux accents politiques dissimulés !

20 chanteurs très jeunes (la plupart ont moins de 25 ans)15 chanteuses et 6 groupes seront en compétition.

La Suède, l’Italie, la France et Israël présentent chacun un candidat métissé

1 seule chanson sera interprétée en français, celle de la France avec toutefois un refrain en anglais, on est bien loin de l’époque où le concours présentait un quart de chansons francophones.

La langue de Voltaire ne rapporte plus de points à l’Eurovision et seulement 9 pays  chanteront dans leur langue originale. La France, la Pologne et la Croatie y ajouteront de l’anglais.

Tous les autres pays soit 28 interpréteront leur chanson en anglais, même la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne qui jusque-là avait souvent privilégié la langue de Goethe.

La langue anglaise a uniformisé un concours qui avait pour légitimité l’occasion trop rare de pouvoir entendre des chansons interprétées dans leur langue originale avec cette musicalité souvent traditionnelle qui identifiait sa provenance.

Les traditions populaires se perdent et les valeurs artistiques aussi, au profit de succès commerciaux préfabriqués, formatés, trop peut-être mais commercialement terriblement efficaces il faut bien l’avouer.
Le marteau-pilon des juke-box écrase trop de belles mélodies et c’est nous qui y sommes perdants.

Les Pays-Bas grand favori des bookmakers

La Russie avec la Suède, la Suisse et l’Italie se suivent de près. La lutte entre ces 5 pays s’annonce très serrée. Parmi les outsiders la Norvège, la Belgique, l’Azerbaïdjan, le Portugal et Israël.

Les hommes en vedette

L’Eurovision au cours de son histoire a souvent primé des femmes, 38 depuis sa création en 1956 (si on y inclut la transsexuelle Dana International) contre 11 hommes, 5 duos et 12 groupes Cette année ils ont des chances les hommes… 5 d’entre eux figurent parmi les grands favoris pour la victoire le 18 mai prochain.

1)Le TOP de mes FAVORIS L’argent sur 1remarche du podium
Italie

Le TOP de mes FAVORIS L’argent sur 1re marche du podium

Le TOP de mes FAVORIS L’argent sur 1re marche du podium

 ITALIE  Mahmood « Soldi / Argent »
Quel que soit le résultat le l'Italie  sortira gagnante de ce Grand Prix et ce, à plus d’un titre :
1° Le choix de son candidat italo-égyptien,  est un joli pied de nez aux prises de position populistes du gouvernement italien en place.

2° Le thème de la chanson qui éveille tant de sens commun l’argent .2°

3° L’hypothèse d’un égyptien primé  en Israël, 40 ans après les accords de paix israélo-égyptiens de Camp David, stratégie marketing ou pure coïncidence !

Toujours est-il que la chanson est marquante, à la rythmique martellée, métissée comme son interprète entre sonorités rapp et consonnances orientales.

La dernière victoire de l’Italie au concours  Eurovision remonte à 1990 avec  « Insieme » (Ensemble) par le célèbre Toto Cutugno.

2) Suisse 
2 CEC SUISSE 2019

2) SUISSE  Lucas Hänni « She is my got / Elle m’a eu »
Le choix de la Suisse  cette année est une agréable surprise musicale ambréeaux accents latino-américains. Le jeune Lucas Hänni, 19 ans chanteur, danseur et comédien pourrait créer la surprise à Tel Aviv et ramener le trophée tant convoité à la Radio-Télévision Suisse, qui n’a pas gagné le concours  depuis Céline Dion en1988 ! La chanson est rythmée, le refrain endiablé, l’élégant artiste  à la personnalité affirmée, dispose d’un charisme et d’une présence scénique parfaitement maîtrisée. Coup de chapeau a ce nouveau Enrique Iglesias de la variété helvétique qui sera à n’en pas douter l’unes des révélations de cette édition.Un dangereux outsider et un gagnant possible !

3) Norvège

Eurovision NORVÈGE Keiino «  Spirit in the sky / Esprit dans le ciel »

Eurovision NORVÈGE Keiino «  Spirit in the sky / Esprit dans le ciel »

 NORVÈGE Keiino «  Spirit in the sky / Esprit dans le ciel »Le défi que propose la télévision norvégienne sur la scène internationale de l’Eurovision est particulièrement remarquable. 2019, année internationale des langues autochtones de l’ONU,

qui fait valoir la nécessité de centrer l’attention sur les risques auxquels est confrontée la disparition des langues autochtones.La chanson du groupe Keiino formé dans le but de participer à l’Eurovision  et d’adresser un message  fort sur la protection et la valorisation de nos valeurs ethniques, de la diversité culturelle et du dialogue interculturel,  sera interprétée en anglais avec des paroles en langue sami et un joik, le chant traditionnel du peuple sami.

Un titre très Eurovision comme on les aime, ça envoie avec une rythmique pop dance très soutenue et des connotations de musiques traditionnelles du plus bel effet. Une prestation de qualité  qui ne passera pas inaperçue.

4) Pays-Bas

 PAYS-BAS Duncan Laurence « Arcade »

PAYS-BAS Duncan Laurence « Arcade »

PAYS-BAS Duncan Laurence « Arcade » La réalisation soignée et l’esthétisme du film de présentation nous entrainent dans un univers d’émotions musicales à partager. L’harmonie de la ligne mélodique de l’artiste révèle avec sensualité l’histoire d’un amour brisé. Un moment magique d’une intense sensibilité.
Mais la magie de l’image, de la beauté du geste et des mots opérera-t-elle également en direct ? Réponse le 18 mai ? La Hollande n’a pas gagné le concours depuis 1975  ! avec l’inoubliable « Ding-a dong » du groupe Teach-In.

5) Belgique 

Eliot représente la Belgique à l'Eurovision 2019

Eliot représente la Belgique à l'Eurovision 2019

Éliot« Wake up / Réveillez-vous »

Ce jeune étudiant de 18 ans révélé dans The Voice est un musicien  chanteur qui transmet une émotivité et une fêlure vocale digne des plus grands. Il sera sans doute l’une des découvertes de ce concours.

Faire changer le monde…un thème optimiste pour une chanson  d’espoir qu’il défend avec force et conviction.

Eliot succèdera-t-il à la plus jeune lauréate de  l’histoire de l’Eurovision, la petite belge Sandra Kim qui en 1986 apportait à la Belgique sa première victoire européenne avec une chanson tout aussi positive et enthousiaste, « J’aime la vie ».

6) RUSSIE  Sergey LAZAREV « Scream / Cri  »

RUSSIE  Sergey LAZAREV « Scream / Cri  »

RUSSIE Sergey LAZAREV « Scream / Cri  »

Une voixmélodieuse et tout en puissance, un professionnalisme scénique évident au service d’une musicalité efficace et sublimement interprétée. Sergey Lazarev a déjà représenté la Russie au concours Eurovision 2016. Lauréat de la 1redemi-finale,

il avait terminé  en finale avec  une excellente 3èmeplace. Un concurrent dangereux, talentueux et imprévisible.

7)AZERBAÎDJAN  Chigiz « Truth / Vérité »

AZERBAÎDJAN  Chigiz « Truth / Vérité »

AZERBAÎDJAN Chigiz « Truth / Vérité »

Actualité et modernité de construction d’un titre d’inspiration dance  à la présentation filmée empreinte d’originalité et savamment orchestrée. L’artiste est sympathique, souriant,  attachant, prêt à relever le défi d’enchanter et de faire danser l’Europe en toute vérité.

 

 

Ils pourraient eux aussi créer la SURPRISE

8) Portugal « Moviléos / Téléphones portables

 8) Portugal « Moviléos / Téléphones portables Loin des standards de la variété formatée, le choix du Portugal ose la différence et pourrait remporter une nouvelle victoire inattendue. Tour à tour comédien, mime, chanteur, danseur, le très atypique et théâtral Conan Osiris  incarne l’originalité à l’état pur dans une magistrale interprétation d’un artiste iconoclaste et hors du temps, à suivre…

 Portugal « Moviléos / Téléphones portables

 

Loin des standards de la variété formatée, le choix du Portugal ose la différence et pourrait remporter une nouvelle victoire inattendue.

Tour à tour comédien, mime, chanteur, danseur, le très atypique et théâtral Conan Osiris  incarne l’originalité à l’état pur dans une magistrale interprétation d’un artiste iconoclaste et hors du temps, à suivre

9) ISRAËL Kobi Marimi « Home / Accueil »

ISRAËL Kobi Marimi « Home / Accueil »

ISRAËL Kobi Marimi « Home / Accueil »

 Pour défendre les couleurs du pays hôte, la KAN radiodiffuseur national a sélectionné une mélodie au titre évocateur et symbolique pour la terre d’Israël  qui accueille la 64èmeédition du « concert Eurovision des nations  ».

«  Accueil » est une ballade sentimentale axée sur la performance et les envolées vocales de  son  talentueux  interprète qui ressemble étrangement  au regretté Freddy Mercury . Souhaitons à Kobi Marimi qu’il remporte le même succès planétaire et pourquoi pas  débuté ce challenge avec une nouvelle victoire d’Israël à l’Eurovision.

Et si d’aventure la victoire devait s’avérer être de nature politique ou stratégique, au regard de l’actualité d’Israël, La Pologne, l’Islande, la Russie, l’Italie et l’Australie se partageraient alors les places d’honneur.

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées. »

Espérons que cette citation de Platon puisse convaincre les nations de choisir à Tel Aviv une chanson de communion et de réconciliation.

Alexandre BLONDIN

 

Vos réactions

  1. artdudirect@ymail.com'Alexandre BLONDIN

    Je ne sais pas de quelle source vous tenez cette information.
    Le concours Miss Europe a a été interrompu en 2006 et a repris son activité en 2016 avec le sacre de Diana Skarkova qui représentait la France.
    La prochaine éléction aura lieu le 17 mai prochain à Cannes .Voici le lien du site officiel de Miss Europe : http://www.misseurope.eu/queens/ comme quoi je n’invente rien !

    Renseignez-vous avant d’évoquer une information erronée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi