Des étudiants du sud d’Israël plantent des arbres dans les cratères de roquette

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des étudiants du sud d’Israël plantent des arbres dans les cratères de roquette

Les élèves de l'académie pré-militaire "Mietarim" de Nahal Oz, située près de la bande de Gaza, ont initié un nouveau projet dans lequel ils ont décidé de combler les trous créés par les explosions de roquettes avec des arbres.

Ils ont planté leur premier arbre, un citronnier, cette semaine et ont l'intention d'en planter beaucoup d'autres dans la zone touchée par la terreur.

La semaine dernière, des terroristes du Hamas et du Jihad islamique ont tiré plus de 700 roquettes sur des villes et villages israéliens dans tout le sud du pays, tuant quatre Israéliens.

Une roquette a été tirée sur le Conseil régional Sha'ar Hanegev dans le sud d'Israël, le 27 février 2017. (crédit photo: SHAAR HANEGEV SERVICES D'INCENDIE ET DE SAUVETAGE)

Une roquette a été tirée sur le Conseil régional Sha'ar Hanegev dans le sud d'Israël, le 27 février 2017. (crédit photo: SHAAR HANEGEV SERVICES D'INCENDIE ET DE SAUVETAGE)

Noa Yanai, une étudiante de l'académie, a expliqué que planter ces arbres à l'endroit où les roquettes sont tombées leur donne un sentiment de permanence dans la région.

"A l’endroit où la fusée est tombée, le mal est créé. Nous transmettons le message que quelque chose de bon grandit dans ce mal," dit-elle.

Le rabbin Yaniv Mezuman, directeur de l'Académie, a cité Janusz Korczak qui a enseigné que "celui qui se soucie des jours sème du blé, celui qui se soucie des années plante des arbres, mais celui qui se soucie des générations - éduque les gens. A Nahal Oz, nous avons combiné l'éducation avec la plantation d'arbres."

Source : Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi