Pourquoi faut-il étudier la Torah aujourd'hui ?

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Pourquoi étudier la thora aujourd'hui

Pourquoi étudier la Torah ?

La tradition juive présente l'argument en faveur de l'étude de la Torah de diverses manières qui incitent à la réflexion.

Selon les Maximes des pères :

[Yehudah b. Teima] disait : "Un enfant de cinq ans débute avec la Bible ;
à dix ans, avec la Mishnah ; à 13 ans, bat-mitzva et début de l'observance des Mizvots ;
à 15 ans c'est le début de l'étude du Talmud ; à 18 ans, mariage ; à 20 ans, on poursuite l'étude avec un travail ; à 30 ans, on atteint le pouvoir ; à 40 ans, la compréhension ;
à 50 ans, le conseil ; à 60 ans, le troisième âge ; à 70 ans, les cheveux gris ; à 80, la force ; à 90, la méditation/ on est courbé ; quand on a 120 ans, on est  passé dans l'autre monde.

Il ne s'agit pas de savoir si nous apprenons la Torah, mais quand faut il l'apprendre , quelles sont les étapes qui font de nous un homme et une femme accomplis.

La tradition juive considère l'étude de la Torah comme un but universel, comme partie intégrante de la vie,  de la formation de relations avec autrui , avec soi-même, jusqu'à la poursuite et la réalisation de sa carrière professionnelle,. L'étude a un impact à chaque étape et même décision de votre vie. Elle vous oblige a être conscient de vos paroles et de vos actes.
C'est une introspection permanente, qui transforme l'individu en un être collectif et conscient du bien-être d'autrui.

Comme on peut le constater l'étude la Torah est ancrée dés le plus jeune âge, elle fait partie de la formation de l'individu; elle forma sa jeunesse. Pour devenir il faut être.

L'étude de la Torah n'est pas seulement un exercice intellectuel, mais un chemin pour vivre des valeurs éternelles. La Torah fait partie de la transmission de la culture.

Les attentes démocratiques et universelles appellent ici tous les juifs à s'engager avec la Torah comme leur droit d'aînesse. Il ne s'agit pas seulement d'un livre sur les étagères d'une bibliothèque mais d'une volonté éthique et religieuse qui a été transmise par leurs ancêtres. La Torah est un héritage, une constitution.
C'est un héritage que le peuple juif doit partager avec le monde.

Une partie du contenu de la Torah peut sembler étrangère, difficile ou même sans rapport avec notre vie d'aujourd'hui, mais de grandes récompenses attendent ceux qui continuent à l'appliquer, c'est un mode d'emploi de la vie.

Peut-être que les détails du débat rabbinique sur l'observance du Shabbat ne sont pas essentiels à vos yeux mais  la notion d'un jour de repos pour un monde surchargé de travail, et le souci de maintenir son caractère sacré dans les moindres détails, est une éthique qui peut animer et inspirer tout érudit ou pas !

Toujours pas convaincu ?

Le Midrash, commentant le verset (Exode 16:22) "Et ils n'ont pas trouvé d'eau," enseigne : "Les paroles de la Torah sont semblables à de l'eau... parce qu'elles se sont retirées des paroles de la Torah pendant trois jours, elles se sont rebellées."

Bien que le peuple juif soit depuis longtemps sorti du désert à ce stade de son histoire, l'avertissement résonne encore.
La culture occidentale dans laquelle nous vivons a beaucoup de mérite, mais il y a aussi des éléments corrosifs. Il y a une culture d'indulgence, de concentration sur soi-même et sur ce que l'on aime. En ce sens, la Torah est contre-culturelle. De la même manière que l'eau combat le chemin naturel de votre corps vers la déshydratation, la Torah peut aider à transcender les inclinations égoïstes et vous guider vers une vie de but et d'obligation. La Torah donne le sens, comme la note La donne le ton.

Mais que faire si vous avez déjà étudié la Torah à l'école hébraïque ou à l'école juive de jour ? Est-il encore utile d'y revenir ?

L'ouvrage agrégé de Avot Derabbi Natan propose cette réponse :

R. Akiva dit : "Si tu as appris la Torah dans ta jeunesse, apprends-la comme un adulte. Ne dites pas : " Je n'apprendrai pas la Torah en tant qu'adulte ", parce que vous ne savez jamais quelle période d'apprentissage dans votre vie fera une plus grande impression il se peut que es deux resteront avec vous à jamais et se complèteront ,comme il est dit : " Le matin, plantez vos graines et ne cessez pas de planter le soir " (Ecclésiaste 11:6).

La beauté de s'engager dans la tradition juive nous apprend que le voyage n'est jamais terminé. L'étude doit être maintenue comme une habitude.

Apprendre la Torah est une expérience en spirale, où l'on revient encore et encore, souvent au même texte. De nouvelles idées émergent à différentes étapes de la vie, apportant des connaissances qui n'existaient pas auparavant.
Ce qui fait de la Torah un document vivant, c'est le peuple vivant qui l'étudie.
Quand de nouvelles voix cessent d'engager l'apprentissage de la Torah, écrit Rabbi Chaim de Volozhin, "La Torah devient rassis, que le ciel nous en préserve".
C'est pour cela qu'il est dit que d'entendre la voix des enfants étudier la Torah est le signe de sa transmission et de la réalisation du projet divin.

Que l'attrait de l'étude de la Torah soit par curiosité intellectuelle, le sens de l'héritage ou le désir d'un sens plus grand dans votre vie, peu importe !
Il n'est jamais trop tard pour s'engager dans la tradition savante juive. Et le plus important, la Torah a besoin des enfants afin qu'elle reste vivante pour tous.
C'est aux parents de donner le goût aux enfants.

Les raisons d'étudier la Torah dans le monde d'aujourd'hui

Les raisons d'étudier la Torah dans le monde d'aujourd'hui

Il y a bien longtemps dans les petits villages de l'Europe de l'Est, il était de tradition de donner à lécher les lettres hébreux recouvertes de miel afin que les enfants aient toujours le plaisir de venir étudier au Talmud-Torah

Qu'il en soit ainsi ,que la douceur de l'étude vous élève et vous donne l'envie d'y revenir, pas seulement quand vous avez besoin, mais également parce que la Torah, sans vous, perd tout son sens.

La Torah a été donné à l'homme, elle a été faite exclusivement pour lui.

Le rabbin Ethan Tucker est président et yeshiva rosh à Hadar, une yeshiva égalitaire basée à New York.

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi