Le roi David : il n'y a pas de grand destin sans grandes épreuves

Actualités, Alyah Story, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les épreuves qui ont fait le destin du roi david

Aucune personne de vraie grandeur n'est jamais née avec une cuillère en argent dans la bouche. Machiah' - le roi sacré d'Israël - est en tête du peloton lorsqu'il est question de vie difficile. Voyez le roi David - personne n'a eu plus de défis que lui.

Les gens qui ont une connaissance superficielle de la Torah pensent que le roi David est vraiment né avec une cuillère en argent, provenant de la prestigieuse tribu de Juda et de la grande famille d'Yichay, originaire de Bethléem-Efrat. Regardons de plus près.

Yichay, le père de David, avait entendu des choses sur son compte : la mauvaise langue de rabbins diaboliques qui affirmaient qu'il n'était pas juif du tout, puisqu'il était un descendant de Ruth la Moabite. Ces rabbins avaient mal interprété la Torah, qui interdit aux hommes Moabites de se convertir, et non aux femmes. La conversion de Ruth était donc valable à 100%. Mais, leur venin verbal, une fois entré dans les oreilles d'Yichay, sema des doutes dans son cœur. Il pensait qu'il n'était peut-être plus apte à être marié à une femme juive. Pourtant, il n'a pas divorcé de sa femme pour épargner son clan de l'embarras. Il s'est donc séparé de sa femme et a pris sa concubine comme seconde épouse. Comme la concubine était très fidèle à sa maîtresse, le soir de son mariage, elle organisa un échange du type Rachel-Léa, permettant ainsi à sa maîtresse - la première femme d'Yichay - de passer la nuit de noces avec lui. Cette nuit-là, elle est tombée enceinte de David.

Pendant ce temps, Yichay pensait qu'il s'était séparé de sa première femme. Voyant qu'elle était tombée enceinte, il a cru que l'enfant à naître était le résultat des relations illicites de sa femme avec un autre homme. Et, lorsque David est né avec des cheveux roux comme nul autre membre de la famille, Yichay était persuadé que l'enfant était un mamzer, un enfant illégitime né d'une relation extraconjugale. Encore une fois, pour l'honneur du clan, cela aussi a été gardé secret.

À cette époque, le désert de Judée était un endroit très dangereux, rempli de serpents, de scorpions, de lions et d'ours. Quand le petit David n'avait que trois ans, Yichay l'envoya dans le désert pour s'occuper des troupeaux, sachant que le gamin ne ferait pas long feu et laissant la nature faire le sale boulot pour lui. Mais Yichay avait oublié de tenir compte d’Hachem, car c'est Hachem qui dirige la nature…

Nous pouvons maintenant comprendre comment le roi David a tué un ours et un lion alors qu'il n'était qu'un petit garçon. Le lion avait saisi l'un des agneaux confiés à David. Dans sa confiance en Hachem et sa Emouna inébranlable, il sortit l'agneau de la gueule du lion et le tua. Pour célébrer le miracle qu'Hachem avait fait pour lui, il abattit l'agneau, le sacrifia à Hachem et s'en confectionna un vêtement. C'est ce vêtement qu'il portait lorsqu'il a frappé Goliath.

David et Goliath

David et Goliath

Arrêtons-nous un instant et visualisons l'enfance de David : imaginez-vous un petit garçon endormi dans le froid glacial de la nuit du désert - seul - avec les hurlements des loups, des coyotes et d'autres animaux sauvages. Si l'enfant n'a pas fait d'arrêt cardiaque, il souffre de symptômes post-traumatiques jusqu'à la fin de ses jours…
Pas David.

Avant même que David ait tué Goliath, Saül n'avait pas réussi à exécuter le commandement d'Hachem de détruire tous les Amalécites et leur roi. Hachem décida donc que Saül n'était plus digne de régner. Il envoya Samuel chez Yichay à Bethléem pour oindre l'un de ses fils en tant que futur roi d'Israël. Yichay présenta ses sept fils ; mais Samuel, dans son esprit prophétique, sentit Hachem les rejeter un par un. Samuel était perplexe. « Est-ce que ce sont tous tes fils ? » questionna-t-il Yichay. Ce dernier répondit que oui. Samuel dit : Cela ne peut pas être possible ! Hachem ne m'enverrait pas en mission en vain. Tu n'as plus de fils ? »

« Oh, lui », grogna Yichay. « Tu dois parler du petit – de l'avorton ; il s'occupe des troupeaux… »
« Va le chercher tout de suite », demanda Samuel. Et Samuel vit que le garçon avait des yeux qui brillaient, une force intérieure et un visage saint.
Hachem dit à Samuel : « C'est lui, oins-le ! »

Dans le Psaume 118, David décrit comment Hachem l'a choisi malgré le fait que son père et ses frères l'aient rejeté : « La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue la pierre angulaire ».

Nous continuons de voir avec quelle méchanceté ses frères lui parlaient même après qu'il ait été oint (bien que ce fait ait été gardé du roi Saül à cette époque, de peur qu'il ne tue David et le prophète Samuel qui l'avait oint). Yichay envoya David dans le camp de l'armée de Saül, où servaient ses trois frères aînés, Eliav, Avinadav et Shammah, pour leur apporter des provisions et des cadeaux pour leurs commandants. Plutôt que de remercier David, Eliav le gronda pour avoir négligé les moutons et l'accusa d'être venu chercher l'aventure sur les lignes de front.

Tout juste à l'âge de la bar-mitsvah, David a tué Goliath après avoir entendu le grossier blasphème du géant philistin envers le D.ieu d'Israël. Rien que d'entendre le rugissement de Goliath pouvait vous créer une insuffisance cardiaque. Le fait est que personne d'autre n'avait eu le courage de lui faire face. Le roi Saül donna à David sa fille Michal, en récompense de son triomphe, mais il devint par la suite fou de jalousie et poursuivit David dans tout Israël pour tenter de le tuer. Michal aussi dédaignait son saint mari et le respectait mal ; elle a été punie de ne pas avoir d'enfants.

Nous n'avons pas encore fini, mais vraiment, cela devrait être un livre...
Pas un, mais deux des fils du roi David - Avchalom et Adonia - se sont révoltés contre lui. Les conseillers les plus proches du roi David, Doeg et Ah'itofel, ont comploté contre lui. Des groupes entiers de gens ont calomnié contre lui. Il avait des ennemis de l'intérieur et des ennemis de l'extérieur. Encore une fois, David aurait pu être un candidat de choix pour tous les types de névrose et de psychose dans les manuels de psychologie psychiatrique.

Mais comment réagit-il ? David se gardait un moment de répit quotidien, loin de ses tribulations incroyablement lourdes et incessantes, pour parler chaque jour à Hachem en prière personnelle. Plutôt que de pleurer et de se plaindre, il chantait des chants de louange à Hachem, en les mettant en valeur par les doux accords de sa lyre et de sa flûte. Ces prières personnelles sont devenues le plus grand best-seller du monde – Le livre des Psaumes.

Ouvrez un livre de psaumes : « Même si je marche dans la vallée de la mort, je ne crains rien, car tu es avec moi ; Hachem, Tu es mon bouclier, ma gloire et mes encouragements » - nous pouvons continuer sans fin.

Les problèmes de David sont loin d'être terminés. Il fut exilé au royaume de Philistie (ancien pays de la Grèce Antique) avec 300 de ses soldats les plus fidèles. Alors qu'ils s'embarquaient pour aider le roi Akish de Philistie dans la bataille, Amalek détruisit le village de David, Tziklag, en y mettant le feu. Mais, avant que David ait, presque à lui seul, battu Amalek et sauvé les kidnappés, ses propres soldats se retournèrent contre lui.

Où un mortel trouve-t-il la force de supporter une souffrance aussi inouïe, un problème succédant l’autre sans cesse ? David accepte sa vie, aussi terriblement difficile soit-elle, avec une Emouna complète.

Rabbi Natan explique que, lorsqu'Hachem a créé le monde uniquement avec la mesure de justice sévère (Din), Il a vu que le monde ne pouvait exister dans un climat aussi exigeant. Il a donc dû atténuer la justice sévère avec la miséricorde, le Din avec le Rach’amim. C'est pourquoi nous avons besoin de l'aide d'Hachem pour surmonter le mauvais penchant, qui est une justice très sévère, que nous ne pouvons pas vaincre par nous-mêmes.

Pourtant, les vrais tsadikim, et en particulier l'âme de Machiah', s'efforcent de vaincre seuls l'attribut de Din, de Justice. Ils se félicitent donc de leur vie extrêmement difficile. Ce faisant, ils sont capables d'atténuer les jugements sévères pour le monde entier. Puisqu'ils vivent à un niveau aussi prodigieux, leurs prières sont capables d'accomplir n'importe quoi. Cela explique ce que Rabbi Nah'man enseigne, à savoir que l'arme de Machiah' est la prière.

Cette arme, attribut de l'oint d'Hachem, le roi David - qui a tué des ours, des lions et des Goliath - est la même arme qu'utilisera bientôt son descendant – Machiah’ - pour disperser nos ennemis physiques et spirituels, rapidement et de nos jours, Amen !

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi