Environnement en Israel : 4 étudiants reçoivent une bourse pour développer des bâtiments énergiquement autonomes

Actualités, Culture, High-Tech, Israël, Sciences - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des chercheurs israéliens reçoivent une bourse pour développer un système économique pour les bâtiments énergiquement autonomes

Quatre chercheurs de l’université Ben Gurion (BGU) ont reçu une subvention de l'UE via son programme scientifique « Horizon 2020 » pour développer ZERO-PLUS, un système complet, rentable pour le Net Zero Energy (NZE), c’est-à-dire un bâtiment énergiquement autonome.
Le système sera composé de solutions innovantes pour la structure du bâtiment, pour la construction de la génération et de la gestion de l'énergie.

Le Dr Shabtai Isaac et le Dr Erez Gal du Département de génie structurel et le Professeur A. Isaac Meir et le professeur David Pearlmutter du « Département Bona Terra de l’homme dans le désert » apporteront leurs années d'expérience pour mener à bien l'un des plus pressants besoins de la civilisation moderne. La flambée de la consommation d'énergie dans le monde moderne menace d’accélérer le changement climatique si elle n’est pas modérée.

Une réduction de la consommation d'énergie opérationnelle à une moyenne de 0-20 kWh / m2 par an (par rapport à la moyenne actuelle de 70-230 kWh / m2) sera atteint grâce à une transition de bâtiments autonomes simples à des villages autonomes, dans lesquels les charges et les ressources énergétiques seront gérées de façon optimale.

Un objectif principal du projet est de développer un système dont les coûts d'investissement seront au moins 16% inférieurs aux coûts actuels.

Afin de réduire les coûts par « un équilibre des systèmes », une approche de consommation de masse sera utilisée.

Les technologies de production de masse seront intégrées dans un système qui est conçu de manière optimale en fonction du climat local et du site de chaque projet, dans lequel il sera mis en œuvre. À cette fin, un processus structuré sera développé et appliqué pour le concept d'intégration, d'optimisation et de vérification.

"Le programme de travail du projet sera d'assurer qu’il adapte rapidement sur le marché, d’ici quatre ans, les solutions innovantes qui seront développées», explique Meir,

"Ces solutions seront appliquées dans quatre projets de démonstration différents dans toute l'UE, avec différents climats et types de construction. Les résultats de leur mise en œuvre seront suivis, analysés et diffusés. Une analyse globale du marché et un plan d'affaires appuieront l'exploitation commerciale des résultats du projet. Le projet sera réalisé par un consortium qui comprend des universités, des chefs de projets, des fournisseurs de technologie et des organisations, qui collaboreront étroitement à toutes les phases de projet. "

Source : université de Ben Gurion

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi