En Israël un enfant de six ans découvre un artefact inestimable vieux de 3 500 ans

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
l'Empire égyptien a gouverné Canaan.

Un élève du cours préparatoire trouve un artefact inestimable vieux de 3 500 ans

Imri Elya, six ans, trouve une tablette d'argile qui, selon l'Autorité israélienne des antiquités, remonte à la fin de l'âge du bronze, entre le XIIe et le XVe siècle avant notre ère.

Un garçon de six ans a fait la découverte de toute une vie, après avoir déniché un artefact rare qui aurait plus de 3 500 ans.

En mars dernier, alors qu'il visitait le site archéologique du nord du Néguev, Kibbutz Re'im à Tel Jemmeh, Imri Elya, six ans, est tombé sur un petit objet carré en argile avec deux figures gravées dessus.

Curieux de la découverte, les parents d'Elya ont décidé de l'envoyer à la Israel Antiquities Authority et au National Treasures Department pour plus de réponses. Après avoir photographié et documenté l'artefact, les archéologues ont été surpris de réaliser qu'il s'agissait d'une découverte extrêmement rare.

Selon l'IAA, l'objet est une tablette d'argile représentant un ravisseur conduisant un prisonnier nu et humilié, datant de la fin de l'âge du bronze entre le 12ème et le 15ème siècle avant notre ère.

Les archéologues notent que pendant cette période, l'Empire égyptien a gouverné Canaan. Ce dernier était divisé en cités-états dirigées par des rois locaux.

D'après les lettres envoyées par les rois cananéens de cette période en Égypte, connues sous le nom de lettres El Amarna, il est connu que des luttes internes et des conflits de contrôle existaient entre les villes cananéennes.

"La scène représentée sur la tablette est tirée des descriptions des défilés de la victoire. Par conséquent, la tablette doit être identifiée comme une histoire illustrant le pouvoir du souverain sur ses ennemis. Cela ouvre une fenêtre visuelle pour comprendre la lutte pour la domination dans le sud du pays pendant la période cananéenne ", a indiqué l'AAI dans un communiqué.

"Les antiquités sont notre héritage culturel, et chaque découverte s'ajoute à l'énigme entière de l'histoire de la Terre", a déclaré Pablo Betzer, un archéologue de l'AAI.

«Il est très important de remettre les découvertes archéologiques au Département des trésors nationaux pour qu'elles soient recherchées et exposées pour que tout le public puisse en profiter. La livraison de la tablette à l'Autorité des antiquités indique une éducation de valeur et une bonne citoyenneté de la part d'Imri et de ses parents. . "

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi