En Israël, là où les guerres, les terroristes, ont échoué la Covid-19 a réussi

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Là où les guerres, les terroristes, ont échoué la Covid-19 a réussi

Les plus anciennes entreprises israéliennes ont rendues leurs armes face au Corona

Ils ont fonctionné pendant des décennies et ont réussi à surmonter les guerres et les crises économiques - jusqu'à l'arrivée de la Corona. De plus en plus de chefs d'entreprise de différents domaines d'activité ont dû abandonner ces derniers mois et fermer le lieu qui a été toute leur vie

En 1921, le couple Amitin a immigré de Russie avec leurs deux jeunes enfants et a ouvert un magasin d'optique dans le centre-ville de Haïfa. 99 ans et trois générations plus tard, les petites-filles du couple, Malka et Rina, ferment l'entreprise. La raison - la peur de contracter le virus. «Quand un de mes amis proches est décédé du Corona, à mon âge, et que j'ai vu à quelle vitesse les gens meurent de cette maladie, j'ai décidé de fermer», a déclaré Malka.

Dalia Mantver a fait irruption dans la conscience publique en Israël avec l'émission de télévision Watched Fitness Hour sur la chaîne 1. Elle a ensuite présenté une méthode de fitness innovante - Pilates.

Après le succès à la télévision, elle ouvert le premier studio en Israël pour Pilates, qui fonctionne depuis 1974. L'épidémie de Corona passe par là, et son studio ferme également . "Le trait le plus dominant dans la méthode Pilates est le contrôle", a déclaré Mantver. "Je suis toujours très concentré, je sais ce qui va suivre et avec cette crise sanitaire le contrôle échappe, nous ne savons pas ce qui se passera dans deux heures ."

Il y a 33 ans, Alexander Kahanov a pris sa retraite de l'industrie aérospatiale.

Il a donc rejoint en tant qu'apprenti un artiste de d'encadrement à Bnei Brak afin d'apprendre  le métier. Puis il lui a racheté le magasin, et depuis lors,  il est le  dirigeant une entreprise qui a eu 46 ans cette année. "Le couronna virus a détruit tout notre travail , a-t-il déclaré

"Je n'ai aucun moyen de payer les factures d'électricité et les taxes foncières. Hier, la municipalité  a appelé et ont menacé de saisie. " Lors de la fermeture de son magasin, Kahanov a déclaré qu'il envisageait de travailler comme nettoyeur ou agent de sécurité. «L'essentiel est de ramener à la maison les 5 000 à 6 000 shekels par mois», a-t-il déclaré.

Yafit Azouri gère les fichiers Vigor à Petah Tikva depuis 35 ans. Le petit magasin est la façade d'une usine de sacs et de chaussures créée par le père de Yafit en 1965. "Les ventes ont chuté de 80%. Les gens ne sont pas venus, les gens ne pouvaient pas payer", a déclaré Yafit, ajoutant qu'elle avait une prière  pour payer toutes ses dettes envers les fournisseurs. "Dieu nous en préserve tous seront payé comme je l'ai toujour fait depuis 35 ans."

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi